La Russie s'impatiente après l'expulsion de diplomates par les USA

le
0
    MOSCOU, 12 mai (Reuters) - La Russie envisage des mesures de 
rétorsion contre les Etats-Unis après l'expulsion par 
l'administration Obama de 35 diplomates russes soupçonnés 
d'espionnage en décembre, a indiqué un conseiller du Kremlin 
vendredi. 
    Moscou attend également la restitution de deux antennes 
diplomatiques saisies par les autorités américaines dans le 
cadre de cette affaire d'espionnage, a précisé Iouri Ouchakov, 
en charge des questions de politique étrangère. 
    "Nous attendons la restitution des propriétés russes 
illégalement saisies avant le Nouvel An par les précédentes 
autorités américaines", a-t-il déclaré devant la presse. 
    "Nous avons décidé de ne pas répondre immédiatement à cette 
affaire mais pour l'instant le principe de réciprocité n'a pas 
été aboli en diplomatie. Notre patience a des limites", a-t-il 
poursuivi. 
    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a 
évoqué cette question lors de sa visite à Washington cette 
semaine, a indiqué Ouchakov. 
    Barack Obama avait ordonné l'expulsion de 35 diplomates 
russes en décembre et imposé des sanctions contre des officines 
russes de renseignement pour leur implication présumée dans des 
activités de piratage menées lors de la campagne présidentielle 
américaine. 
    Vladimir Poutine avait indiqué qu'il n'envisageait pas des 
représailles immédiates et qu'il attendait l'installation de 
Donald Trump à la Maison blanche pour adopter une position. 
    Ouchakov a indiqué qu'une rencontre entre Poutine et Trump 
pourrait avoir lieu dans le cadre du sommet du G20 en juillet à 
Hambourg. 
     
 
 (Denis Dyomkin; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant