La Russie s'agace de l'intransigeance syrienne

le
0
Moscou est intervenu, en vain, pour tenter d'infléchir la réponse du régime de Damas aux propositions de Kofi Annan.

L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie, Kofi Annan, rendra compte aux membres du Conseil de sécurité, aujourd'hui par visioconférence depuis Genève, de sa toute récente mission au Proche-Orient. Le détail de ses deux entretiens, le week-end dernier à Damas, avec Bachar el-Assad et les réponses que ce dernier a faites à ses propositions sont très attendus. Sans dévoiler la présentation de l'ex-secrétaire général de l'ONU, son entourage laissait peu d'espoir, jeudi, d'une percée sur trois exigences essentielles: un cessez-le-feu, l'envoi d'aide humanitaire aux populations civiles, l'amorce d'un dialogue politique en Syrie, où les violences, depuis un an jour pour jour, ont causé plus de 9000 morts.

Un diplomate onusien était, lui, plus abrupt, jeudi, pour qualifier la réponse des autorités syriennes à la démarche de Kofi Annan: un «bras d'honneur à l'ONU, au Conseil de sécurité et à la Russie». L'exposé qui sera présenté aujourd'hui au Conseil

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant