La Russie revendique son rôle d'allié indéfectible du régime syrien

le
0
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a rappelé son attachement à une solution politique, négociée « entre Syriens », dans le cadre de la conférence dite de « Genève 2 ».

Moscou

Depuis le début de la crise syrienne, jamais la Russie n'a bougé d'un pouce, répétant inlassablement son opposition à toute ingérence militaire étrangère. Pourtant, ce lundi, le chef de la diplomatie russe a convoqué en urgence une conférence de presse, pour tenter de faire entendre sa voix, chaque jour plus inaudible. «Cette situation nous inquiète au plus au point. L'hystérie monte, la confrontation couve (...) On assiste à une concentration massive de moyens militaires dans la région», s'est alarmé Sergueï Lavrov, avant de dénoncer l'empressement des Occidentaux à imputer à l'armée syrienne la responsabilité de l'attaque chimique du 21 août, sans attendre les conclusions des experts de l'ONU. «Ils ne peuvent pas nous montrer les preuves, mais ils nous di...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant