La Russie reporte le lancement de sa nouvelle fusée spatiale

le
0
LA RUSSIE REPORTE LE LANCEMENT DE SA NOUVELLE FUSÉE SPATIALE
LA RUSSIE REPORTE LE LANCEMENT DE SA NOUVELLE FUSÉE SPATIALE

MOSCOU (Reuters) - La Russie a décidé samedi de reporter sine die le premier lancement de sa nouvelle fusée spatiale, Angara, après une tentative initiale avortée vendredi en raison d'un problème technique, rapporte l'agence de presse RIA.

La fusée Angara est destinée à remplacer les lanceurs Soyouz et Proton, qui pour le premier date de l'époque soviétique, et à donner un nouvel élan au programme spatial russe après des années de fuite des cerveaux et de restrictions budgétaires.

Élément central de la réforme de l'industrie spatiale russe voulue par le président Vladimir Poutine, la fusée Angara vise en outre à permettre à la Russie de lancer des satellites de son territoire, alors qu'elle dépend pour le moment des ex-républiques soviétiques, en particulier de la base de Baïkonour au Kazakhstan.

L'échec du tir prévu vendredi, suivi en direct au Kremlin par Vladimir Poutine, fait suite à la défaillance le mois dernier d'une fusée Proton-M qui avait entraîné la perte de trois satellites, ce qui a incité les responsables russes à suspendre les opérations de lancement le temps de mener une enquête.

"La fusée va être enlevée de son pas de tir et transférée dans un centre technique en vue d'une analyse complète", écrit RIA en citant le Centre de production et de recherche spatiale Khrounitchev, qui a conçu la fusée Angara. Une nouvelle date de lancement ne sera fixée qu'à l'issue de cette analyse, ajoute l'agence.

(Gabriela Baczynska, Tangi Salaün pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant