La Russie relance ses privatisations avec Sberbank

le
0
Moscou met 7,5 % du capital du géant bancaire sur le marché et compte récolter plus de 4 milliards d'euros.

Les investisseurs proches du marché russe poussent un ouf de soulagement. Après deux ans d'atermoiements, le gouvernement a formellement entamé lundi son programme de privatisations, longtemps annoncé, et toujours retardé. Le géant Sberbank, qui détient plus de la moitié des économies de la population avec 190.000 agences, a débuté la vente de 7,58 % de son capital, soit environ 1,7 million d'actions. À l'issue de cette opération, l'actionnaire principal, la banque centrale de Russie, verra sa participation ramenée à 50 % plus une voix. Par là même, 4,1 milliards d'euros entreront dans les caisses de l'État. Le PDG de Sberbank, Guerman Gref, s'est félicité de pouvoir «diversifier (sa) base d'investisseurs», une part des actions étant libellée en dollars et cotée à la Bourse de Londres. Réalisée au moment où les marchés reprennent des couleurs, l'opération est également un signal politique envoyé par la Russie aux financiers occidentaux, trois mois a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant