La Russie peut-elle bousculer les marchés ?

le
0

(lerevenu.com) - Le Parlement (pro-russe) de Crimée a proclamé hier l'indépendance de la péninsule, condition préalable à la tenue du référendum de dimanche prochain sur son rattachement à la Russie. Une initiative jugée illégale par l'Union européenne et les Etats-Unis, dont les menaces de sanctions se font de plus en fortes.  

Les marchés financiers occidentaux restent sereins, après leur mouvement de panique au début du mois. Les actions ont repris de la hauteur, les cours du pétrole reviennent à la stabilité et l'or redescend. L'option militaire explicitement écartée, ne restent plus sur la table que des sanctions économiques à l'égard de la Russie, que les investisseurs anticipent sans impact sur l'approvisionnement d'énergie. 

Du côté de la Russie en revanche, l'inquiétude est tangible. Car le pays est très dépendant de l'Europe, où il expédie près de 15% de ses exportations. De plus, la Russie a besoin des capitaux extérieurs. Leur fuite a déjà provoqué une chute brutale du rouble et de la Bourse de Moscou. Sachant qu'avant même la crise diplomatique, l'économie était en net ralentissement : son produit intérieur brut n'a progressé que de 1,3% en 2013. 

Si le marché français dans son ensemble ne semble pas avoir à redouter une crise d'une ampleur limitée dans cette région, certaines société

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant