La Russie pas responsable du raid d'Al Bab, selon Ankara

le
1
    ANKARA, 28 novembre (Reuters) - Vladimir Poutine a confirmé 
que le raid aérien qui a fait trois morts dans les rangs de 
l'armée turque, la semaine dernière près d'Al Bab, en Syrie, 
n'avait pas été mené par l'aviation russe, a annoncé lundi le 
vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus. 
    L'armée turque l'a imputé à l'aviation syrienne. Les trois 
morts, auxquels s'ajoutent dix blessés, seraient les premières 
pertes turques dues à une intervention syrienne depuis le début 
de l'opération "Bouclier de l'Euphrate", qu'Ankara a lancée fin 
août pour chasser les djihadistes de l'Etat islamique et les 
miliciens kurdes de la zone frontalière, dans le nord-ouest de 
la Syrie.   
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a évoqué vendredi le 
raid aérien d'Al Bab avec son homologue russe et les deux chefs 
d'Etat se sont engagés à entretenir le dialogue en matière de 
lutte antiterroriste, selon le Kremlin.   
    Moscou et Ankara ont pris des partis diamétralement opposés 
dans le conflit syrien, ce qui n'a pas empêché leur 
rapprochement après la normalisation des relations bilatérales, 
qui avaient été rompues il y a un an en raison de la destruction 
d'un avion russe par la chasse turque à la frontière syrienne.   
    
 
 (Ercan Gurses et Daren Butler, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9425023 il y a 9 mois

    Je comprends : Poutine et Erdogan préparent l'invasion de la Syrie.