La Russie nie de nouveau toute présence en Ukraine

le , mis à jour à 12:13
3

MOSCOU, 18 mai (Reuters) - Le Kremlin a réaffirmé lundi qu'aucun soldat de l'armée régulière russe ne participait aux combats dans l'est de l'Ukraine, au lendemain de l'annonce par Kiev de la capture de deux soldats russes dans la région. L'Ukraine et l'Otan accusent Moscou de soutenir les séparatistes prorusses de l'Est ukrainien en leur fournissant du matériel militaire et des troupes, ce que réfute régulièrement la Russie. Interrogé sur l'annonce par l'Ukraine dimanche de l'arrestation de deux soldats russes dans les territoires revendiqués par les séparatistes, Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a répondu: "Je ne peux pas le confirmer. Nous (l'administration présidentielle) ne sommes pas le bon interlocuteur pour évoquer ces questions." "Comme le ministère de la Défense, nous avons dit à de multiples reprises qu'il n'y avait aucun soldat russe dans le Donbass", a-t-il ajouté. Dans une vidéo diffusée lundi, l'un des deux hommes arrêtés dimanche déclare qu'il faisait partie d'un groupe de 14 hommes des forces spéciales russes envoyé en mission de renseignement dans la région de Louhansk. L'homme, blessé, précise qu'il est sergent dans le "spetsnaz" (unité des forces spéciales) de Togliatti, dans le centre de la Russie. La véracité de la vidéo n'a pas pu être établie dans l'immédiat de source indépendante. A Budapest, le secrétaire général adjoint de l'Otan Alexander Vershbow, a exprimé des doutes sur la volonté de la Russie de soutenir l'application de l'accord de paix de Minsk pour apaiser le conflit ukrainien. "Il n'est toujours pas établi par des actes, en dépit des déclarations russes, que la Russie a véritablement l'intention de soutenir la mise en oeuvre de Minsk", a-t-il dit devant l'assemblée parlementaire de l'organisation. "La Russie essaie de faire croire qu'elle n'est pas l'une des parties en conflit et que l'Ukraine doit traiter directement avec les séparatistes", a-t-il ajouté. La signature de l'accord de Minsk en février dans la capitale biélorusse a débouché sur l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu qui est depuis régulièrement violé. Selon Kiev, deux soldats ukrainiens ont ainsi été tués ces 24 dernières heures dans l'est et quatre autres blessés. (Katya Golubkova, avec Krisztina Than et Gergely Szakacs à Budapest; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 18 mai 2015 à 13:45

    Très étonnant l'année dernière la Crimée faisait partie de l’Ukraine. Cette année elle a été annexée donc les Russes ne sont plus en Ukraine

  • M1003883 le lundi 18 mai 2015 à 12:23

    c'est etonnantt que les troupes russes en ukraine aient decouvert l'invisibilité.Aucune preuve aucune trace, aucune photo.Donc ou les satellites americains sont tous en pannes, ou les russes ont inventés les soldats furtifs. A moins que les ukrainiens mentent, mais chez eux c'est une telle habitude.

  • nono67 le lundi 18 mai 2015 à 12:07

    Attention , les troll de poutine vont refaire surface !!!