La Russie n'entend pas modifier sa production après l'accord Opep

le
1
    MOSCOU, 29 septembre (Reuters) - La Russie entend conserver 
une production pétrolière à un niveau quasiment record même si 
l'Opep a décidé de réduire la sienne modestement, a déclaré 
jeudi le ministre de l'Energie Alexander Novak. 
    L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a 
décidé mercredi de baisser légèrement sa production de pétrole, 
en la ramenant à 32,5-33,0 millions de barils par jour (bpj), 
prenant une première mesure de ce type depuis 2008, l'Arabie 
saoudite et l'Iran mettant de côté leurs différends au vu de la 
pression qu'exercent le bas niveau des cours du brut sur les 
finances de nombre de membres du cartel.   
    Novak a toutefois ajouté que Moscou était prêt à étudier 
toute proposition de l'Opep en vue d'une action commune sur le 
marché pétrolier et que des consultations avec le cartel 
auraient lieu en octobre et en novembre.  
    "Il reste de nombreux détails que les pays de l'Opep doivent 
régler", dit-il dans un communiqué. "La Russie étudiera avec 
soin les propositions qui seront finalement rédigées (...) Mais 
notre position est de conserver le volume de production au 
niveau qui a été atteint. Ce sont les principes de base qui 
avaient été précédemment considérés".  
    L'Opep évalue sa production à 33,24 millions bpj, tandis que 
la Russie a produit 10,71 millions bpj en août après 10,85 
millions bpj en juillet. 
     
 
 (Polina Devitt et Olessia Astakhova,  pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9725800 le jeudi 29 sept 2016 à 18:26

    heureusement car le brut flambe encore sinon il serait à 60 !!