La Russie menace de bloquer la messagerie cryptée Telegram

le
1
La Russie menace de bloquer la messagerie cryptée Telegram
La Russie menace de bloquer la messagerie cryptée Telegram

La Russie a menacé vendredi de bloquer la messagerie cryptée Telegram, lui reprochant de ne pas lui fournir les informations prévues par la loi, au moment où les autorités cherchent à renforcer leur contrôle sur ces services en ligne de mire de la lutte antiterroriste.L'agence russe de régulation des médias et télécommunications, Roskomnadzor, a publié sur son site une lettre adressée au créateur de Telegram, Pavel Dourov, enfant terrible de l'internet russe qui a tenu tête dans le passé aux services de renseignements russes.Elle lui demande de fournir des informations sur sa société gérant ce service conformément à de nouveaux amendements: "En cas de refus de remplir ses obligations de diffuseur d'informations, Telegram devra être bloqué en Russie".Cet avertissement intervient dans un contexte de méfiance accrue dans le monde concernant ces messageries difficiles à contrôler dans le cadre de la lutte antiterroriste, mais aussi de tour de vis constant ces dernières années sur l'internet russe, très utilisé par l'opposition faute d'accès aux médias officiels.Telegram a été lancé en 2013 par Pavel Dourov, créateur du réseau social Vkontakte, le "Facebook russe", et jeune génie de l'internet russe amateur de provocations.Cette application permet de s'échanger des messages textes et vocaux, des photos, des vidéos, ainsi que de créer des chaînes de diffusion, de manière très sécurisée, ce qui lui a valu un succès très rapide.Elle a été accusée de servir de moyen de communication aux jihadistes de l'Etat islamique pour préparer des attentats et se trouve dans le collimateur des autorités de nombreux pays. - 'Terroristes et criminels' -Le patron de Roskomnadzor Alexandre Jarov a accusé Pavel Dourov de se montrer "indifférent concernant les terroristes et criminels qui utilisent sa messagerie".Sur sa page VKontakte, M. Dourov a ironisé sur une menace "paradoxale" puisqu'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 5 mois

    les russes ne sont pas tombés de la dernière pluie