La Russie maintient sa position sur la crise en Syrie

le
1
MOSCOU MAINTIENT SA POSITION SUR LA CRISE EN SYRIE
MOSCOU MAINTIENT SA POSITION SUR LA CRISE EN SYRIE

MOSCOU (Reuters) - Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov n'a annoncé aucun changement lundi dans la position de la Russie sur le conflit en Syrie à quelques heures de l'entretien prévu avec l'émissaire spécial Kofi Annan, en visite à Moscou.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, le chef de la diplomatie russe a réaffirmé l'opposition de Moscou à un projet de résolution sur la Syrie actuellement discuté au Conseil de sécurité de l'Onu et qui prévoit d'inclure des menaces de sanctions.

Ces menaces comportent "des éléments de chantage", a estimé Lavrov, qui a exhorté ses alliés à soutenir le projet de résolution russe qui ne prévoit aucune sanction à l'encontre du régime de Damas.

"Nous n'autoriserons pas l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité qui ne se base pas sur les accords de Genève", a-t-il prévenu, faisant référence à la réunion du 30 juin à Genève des membres du groupe d'action sur la Syrie qui se sont mis d'accord sur les principes d'un processus de transition en Syrie.

"Si nos partenaires décident tout de même de bloquer notre résolution, alors la mission (des observateurs) de l'Onu n'obtiendra pas de mandat et devra quitter la Syrie. Ce serait dommage", a-t-il ajouté.

La Russie, tout comme la Chine, a opposé son veto à deux reprises à des projets de résolution du Conseil de sécurité condamnant la répression du soulèvement syrien.

Gabriela Baczynska, Hélène Duvigneau et Marine Pennetier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5319573 le lundi 16 juil 2012 à 12:44

    Encore une fois la Russie (et la Chine) accordent un "honteux" permis de tuer au nom d'intérêts financiers... quant à exercer un change sur le refus de leur accord pour la continuation de la mission de l'ONU, malheureusement cette dernière ne sert pas à grand'chose sinon de simplement constater les faits... quel malheur pour ce peuple....