La Russie laisse ses taux d'intérêt inchangés malgré l'inflation

le
0

MOSCOU, 12 août (Reuters) - La banque centrale russe a laissé son taux directeur inchangé à l'issue de sa réunion de politique monétaire vendredi, laissant ainsi entendre qu'elle était davantage préoccupée par l'état d'une économie touchée par des sanctions que par le niveau de l'inflation, pourtant supérieur à son objectif. Le taux de prises en pension à une semaine reste ainsi à 8,0%, une décision qui avait été largement anticipée par les économistes. La précédente réunion, fin juillet, s'était soldée par la troisième hausse de ce taux de l'année. Début mars, il était encore de 5,5%. A ce moment-là, la banque centrale avait dit que d'autres relèvements de taux n'étaient pas exclus au vu de l'inflation. En août, la hausse des prix à la consommation a été de 7,6% alors que l'objectif de la banque centrale est d'une inflation de 5%, avec un corridor d'écart de 1,5 point de base. Plusieurs vagues de sanctions occidentales prises à l'encontre de Moscou pour son rôle joué dans la crise ukrainienne - la dernière en date étant entrée en vigueur ce vendredi - pèsent fortement sur une croissance qui tournait déjà au ralenti. Ces sanctions se sont également traduites par une faiblesse du rouble tandis que les mesures de rétorsion prises par la Russie - dont un embargo sur les importations de produits agricoles occidentaux - favorisent l'inflation. (Oksana Kobzeva aet Lidia Kelly, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant