La Russie gagne une manche

le
0
La Russie gagne une manche
La Russie gagne une manche

Le temps presse. Les Jeux olympiques de Rio (du 5 au 21 août) commencent dans un peu plus de deux semaines, et la délégation russe ne sait toujours pas si elle défilera derrière son drapeau à la cérémonie d'ouverture. Après le rapport explosif de l'Agence mondiale antidopage (AMA) lundi, mettant en évidence une politique de dopage instaurée et contrôlée par Moscou, on pensait le sort de la Russie scellé.

 

Dans la foulée de ce rapport, le Comité international olympique (CIO) avait montré les muscles. Mais hier, la commission exécutive du CIO a décidé... de ne rien décider, repoussant l'échéance à demain.

 

A charge pour les fédérations internationales, à l'exception de l'athlétisme, de se prononcer in fine. La seule certitude pour le moment concerne le ministre des Sports russe, Vitali Moutko, jugé persona non grata à Rio. Pour le reste, ses sportifs ont gagné un sursis mais le sport mondial évolue de son côté en plein brouillard.

 

Pourtant les éléments en faveur d'une exclusion collective de la Russie ne manquaient pas. Entre 2011 et 2015, plus de 786 contrôles positifs ont été escamotés en Russie dans 29 sports différents, parfois avec la complicité des services secrets, comme aux Jeux d'hiver de Sotchi en 2014. Même le football, avec onze cas, et alors que la Russie organise le prochain Mondial dans deux ans, n'a pas été épargné.

 

Le retour de la guerre froide

 

Au moins deux facteurs expliquent l'absence de décision du CIO. Le premier est d'ordre juridique. Le CIO a promis d'explorer « toutes les options » possibles entre une exclusion collective de la Russie et « le droit à la justice individuelle » des sportifs russes. Soixante-huit athlètes ont déposé des recours individuels auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne contestant leur suspension par la Fédération internationale (IAAF). Le CIO a promis d'étudier tous les dossiers au cas par cas. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant