La Russie et la Pologne à couteaux tirés

le
0
Varsovie exige une enquête après la publication sur Internet de photos des corps déchiquetés de l'ancien président Lech Kaczynski et d'autres victimes de la catastrophe de Smolensk.

La catastrophe de Smolensk, qui entraîna en avril 2010 la mort de l'ancien président Lech Kaczynski et des 95 autres passagers de l'avion, n'en finit pas de hanter la Pologne. Un mystérieux blogueur russe localisé en Sibérie vient de rallumer la polémique en publiant sur internet des photos «choquantes» des corps déchiquetés des victimes prises sur le lieu du crash puis à la morgue.

Sur certaines photos, le visage de Lech Kaczynski est reconnaissable. Le gouvernement polonais a fait part de son indignation et exigé l'ouverture d'une enquête. Selon le porte-parole de la commission d'enquête russe sur le crash, Vladimir Markine, ces photos «ne figuraient pas dans le dossier de l'enquête». Markine s'est engagé à établir l'identité des auteurs de ces photos et à les retirer de la Toile.

Mercredi, à Varsovie, le premier ministre Donald Tusk n'a pas exclu «une provocation». Radoslaw Sikorski, le chef de la diplomatie, y voit une tentative de relancer la théorie du c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant