La Russie et l'Iran d'accord pour travailler ensemble sur la Syrie

le
0
 (Actualisé avec discussions Poutine-Rohani) 
    DUBAI, 28 mars (Reuters) - Les présidents russe Vladimir 
Poutine et iranien Hassan Rohani, les deux principaux alliés du 
président syrien Bachar al Assad,  ont annoncé lundi vouloir 
renforcer la coopération entre leurs deux pays, notamment en ce 
qui concerne le conflit syrien. 
    Le gouvernement syrien et l'opposition soutenue par les pays 
occidentaux mènent des pourparlers de paix sous la médiation des 
Nations unies pour tenter de mettre fin à un conflit qui vient 
d'entrer dans sa sixième année. 
    Le Kremlin précise que les deux présidents ont échangé leurs 
opinions lors d'une conversation téléphonique. Il ne donne pas 
d'autre précisions. 
    Selon l'agence de presse iranienne Irna, le président Rohani 
a mis l'accent sur le caractère essentiel, pour la paix en 
Syrie, de la coopération et de la coordination entre Téhéran et 
Moscou. 
    "Durant le cessez-le-feu, il faut accélérer les discussions 
politiques (entre groupes syriens), mais cela ne doit pas faire 
cesser la lutte contre les terroristes en Syrie", a déclaré le 
président Rohani selon l'agence Irna. 
    Tant le Kremlin que le secrétaire du Conseil de sécurité 
national iranien ont félicité le président syrien Bachar al 
Assad pour la reconquête de la ville de Palmyre, qui était aux 
mains des djihadistes de l'Etat islamique (EI) depuis mai 
dernier. 
    "La détermination de la nation, du gouvernement et de 
l'armée de Syrie à éliminer les groupes terroristes et les 
takfiris des territoires sous occupation suscite la fierté", a 
déclaré le secrétaire du Conseil de sécurité national iranien, 
Ali Shamkhani, selon l'agence de presse iranienne Tasnim. 
    "Le gouvernement et les forces armées de l'Iran continueront 
de soutenir pleinement la Syrie et l'axe de la résistance", 
a-t-il ajouté. 
    L'Iran parle d'"axe de la résistance" pour désigner 
l'alliance régionale anti-israélienne et de "takfiris" pour les 
fondamentalistes sunnites. 
    Les forces gouvernementales syriennes, appuyées par 
l'aviation russe, ont chassé les djihadistes de l'EI de Palmyre 
au cours du week-end, infligeant que ce que l'armée de Damas 
considère comme un "coup mortel" aux combattants islamistes. 
 
 (Maria Kiselyova et Bozorgmehr Sharafedin; Eric Faye et 
Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant