La Russie en quête d'offres sur Bashneft, Alrosa et VTB-sces

le
0
    par Olga Popova 
    MOSCOU, 15 mars (Reuters) - Le gouvernement russe a demandé 
à des banques de lancer un appel d'offres en vue de la vente de 
participations dans le groupe pétrolier Bashneft  BANE.MM , le 
producteur de diamants Alrosa  ALRS.MM  et la banque publique 
VTB  VTBR.MM , ont dit quatre sources bancaires à Reuters. 
    Mis à l'épreuve par les bas prix du pétrole, pilier de 
l'économie russe, le Kremlin cherche de nouvelles sources de 
revenus pour empêcher son déficit budgétaire de dépasser la 
barre des 3% du PIB cette année. 
    Les appels doffre portent sur la vente de 50,08% de 
Bashneft, 10,9% d'Alrosa et 10,9% de VTB, ont dit les sources. 
    Selon leur valorisation de marché actuelle, ces parts 
pourraient atteindre un total de 433 milliards de roubles (5,5 
milliards d'euros), montrent des calculs de Reuters. 
    L'Agence fédérale de gestion des biens de l'Etat 
(Rosimushchestvo) détient 50,08% de Bashneft, tandis que la 
République de Bachkirie, dans l'Oural, où siège le groupe 
pétrolier, détient elle une participation de 25%. 
    L'agence d'Etat possède également la majorité des parts de 
la banque d'Etat VTB (60,93%) et 43,93% du producteur de 
diamants. 
    Une des sources a dit que, dans le cas de VTB, la deuxième 
banque russe en termes d'actifs, il importait au gouvernement de 
garder le contrôle de 50% du groupe. 
    "D'après ce que je comprends, pour la vente d'Alrosa les 
discussions portent sur une parité entre la Yakoutie et ses 
municipalités", a dit une deuxième source. 
    La République de Sakha, ou Yakoutie, détient une 
participation de 25% dans Alrosa, tandis que ses municipalités 
en contrôlent 8%, ce qui porte à 33% les parts totales de la 
République sibérienne dans le premier producteur de diamants au 
monde en volume. 
    Un cinquième interlocuteur familier du dossier a dit 
comprendre pour sa part qu'il avait été décidé que la 
participation de la Bachkirie dans Bashneft "ne devait pas être 
modifiée à ce stade". 
    L'agence fédérale chargée du dossier n'était pas disponible 
dans l'immédiat pour commenter ces informations. 
    Le délai de réponse à l'appel d'offres est fixé au 21 mars, 
mais aucune date limite n'a été arrêtée pour des ventes 
éventuelles. 
 
 (Julie Carriat pour le service français, édité par Marc Joanny) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant