La Russie dit soutenir quatre groupes rebelles en Syrie

le
0
    MOSCOU, 15 décembre (Reuters) - L'aviation russe a mené des 
raids pour soutenir quatre groupes rebelles en Syrie, a déclaré 
mardi le ministère russe de la Défense, qui dit s'employer à 
unir les efforts de l'Armée syrienne libre (ASL) et des forces 
gouvernementales contre les djihadistes de l'Etat islamique. 
    Dans un communiqué publié pendant un entretien à huis clos à 
Moscou entre Vladimir Poutine et le secrétaire d'Etat américain 
John Kerry, l'état-major russe a déclaré que plus de 5.000 
rebelles syriens combattaient contre l'EI en coordination avec 
les troupes gouvernementales, un chiffre déjà évoqué la veille 
par le chef d'état-major Valeri Guerassimov.  
    Les groupes identifiés par Moscou sont "Ganim", qui 
appartient dit-il à l'ASL, les "Lions du désert", un autre 
groupe baptisé "Kalamoun" et les "Forces démocratiques".  
    "Ce travail visant à unir les efforts des forces 
gouvernementales et d'autres groupes cherchant à libérer la 
Syrie des terroristes internationaux sera poursuivi", promet le 
communiqué.  
    Cela fait plusieurs jours que la Russie, qui a lancé une 
campagne de frappes aériennes le 30 septembre pour soutenir son 
allié syrien, envoie des informations contradictoires sur son 
soutien à l'ASL. Certains responsables déclarent que Moscou arme 
ces rebelles modérés soutenus par les Occidentaux, d'autres le 
nient. L'ASL dément quant à elle recevoir une aide quelconque de 
la part de Moscou, ajoutant que ses positions sont bombardées 
par les Russes.  ID:nL8N1432VU  
    Selon un haut responsable occidental, les déclarations de 
Moscou sur sa collaboration avec l'ASL relèvent de la 
"propagande". "Ce n'est pas la réalité sur le terrain", dit-il. 
"L'ASL le dément catégoriquement, c'est de la pure propagande 
pour tenter de diviser l'opposition." 
     
 
 (Jack Stubbs; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant