La Russie dit avoir tué un chef islamiste au Daghestan

le
1
    MOSCOU, 17 juin (Reuters) - La Russie a annoncé vendredi la 
mort d'un important chef islamiste, responsable de plusieurs 
attaques meurtrières contre des policiers, lors d'une opération 
des forces spéciales russes au Daghestan, dans le sud du pays. 
    Le comité anti-terroriste russe a déclaré que cinq autres 
islamistes et quatre membres des forces spéciales avaient été 
tués pendant l'affrontement. 
    La Russie a publié des photos du chef islamiste, Gassan 
Aboudoullaïev, posant devant un drapeau noir avec des écritures 
arabes, fusil d'assaut en main. D'après le comité 
anti-terroriste russe, il avait planifié d'autres attentats.  
    Les opposants au Kremlin estiment que la corruption et la 
pauvreté dans le Caucase, et en particulier au Daghestan, 
favorisent le développement de l'islamisme radical. En février, 
un attentat suicide, revendiqué par le groupe Etat islamique, y 
a coûté la vie à deux policiers.   
 
 (Vladimir Soldatki, Dmitry Solovyov; Laura Martin pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 il y a 6 mois

    un molard en cache toujours un autre , mieux vaut se glorifier de tuer 1000000 d'islamistes que d'en avoir tué un seul