La Russie construira deux nouveaux réacteurs nucléaires en Iran

le
3

(Actualisé avec cérémonie de signature) MOSCOU, 11 novembre (Reuters) - La Russie a conclu mardi avec l'Iran un accord prévoyant la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires. Bushehr, l'unique centrale nucléaire iranienne, est déjà le fruit d'une coopération avec la Russie. L'Iran et les puissances du "P5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, Etats-Unis, France, Chine, Russie et Grande-Bretagne, + l'Allemagne) espèrent conclure avant le 24 novembre un accord sur le programme nucléaire iranien, que Washington et ses alliés européens soupçonnent de cacher un volet militaire clandestin. L'Iran affirme que son programme est purement civil. L'accord a été signé lors d'une cérémonie publique à Moscou par Sergueï Kirienko, qui dirige le groupe public russe Rosatom, spécialisé dans le nucléaire, et Ali Akbar Salehi, le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique. Il prévoit aussi une coopération sur la construction d'autres réacteurs nucléaires et ouvre la voie à des activités en Iran dans le domaine des combustibles nucléaires. (Andrei Kuzmin; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mardi 11 nov 2014 à 13:53

    noterb1, Vous avez raison. Ou presque, hélas. En effet, le SEUL pays à avoir menacé un autre pays d'être rayé de la carte est l'Iran à l'égard d'Israel. Ca fait une différence notable, n'est-ce pas ?

  • noterb1 le mardi 11 nov 2014 à 13:38

    @35924358 Un tas de pays ont la bombe atomique , certains comme Israël ne le disent pas . D'autres comme le Pakistan sont ils réellement plus fiables ? Cessons de nous faire peur . Le seul pays a avoir utilisé la bombe est les USA ... et ce sont nos suzerains alors ...

  • 35924358 le mardi 11 nov 2014 à 13:21

    Bravo à la Russie. Ainsi, l'Iran aura la bombe atomique plus vite. A des fins humanitaires, naturellement. La fin du monde approche.