La Russie choquée par la "torture inquisitoriale" de la CIA

le
4

MOSCOU, 11 décembre (Reuters) - La Russie est choquée par les révélations sur la torture pratiquée par des membres de la CIA après le 11-Septembre et souhaite que ces responsables d'abus contre les détenus soient traduits en justice, a déclaré jeudi le commissaire aux droits de l'homme du ministère des Affaires étrangères. Constantin Dolgov estime que le rapport d'enquête publié mardi par une commission du Sénat américain met au jour des "abus graves et généralisés" qui contredisent la volonté des Etats-Unis d'être perçus comme un modèle de démocratie. "Le fait que des agents de la CIA aient pratiqué cette torture inquisitoriale en dehors du territoire américain n'enlève rien à leur responsabilité", a ajouté le responsable russe. "Nous invitons la communauté des droits de l'homme, les organisations et institutions internationales concernées à faire pression sur Washington pour divulguer toutes les informations sur ces violations de droits." Selon le rapport de la commission sénatoriale du Renseignement, les "interrogatoires poussés" menés par la CIA après les attentats du 11 septembre 2001 ont été bien plus brutaux que l'agence centrale du renseignement ne l'a admis et, contrairement à ses affirmations, n'ont pas permis d'obtenir d'informations de nature à déjouer des menaces. Seules 525 pages environ sur 6.700 ont été rendues publiques. ID:nL6N0TT3FB Les pays régulièrement critiqués par Washington pour des violations des droits de l'homme comme l'Iran, la Corée du Nord ou la Chine, ne se sont pas privés à leur tour de dénoncer les abus signalés dans le rapport. (Alexei Anishchuk; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le jeudi 11 déc 2014 à 21:40

    A mon avis les russes savaient parfaitement ce qui se passait mais voulaient voir où cela nous mènerait. Aujourd'hui ils voient...

  • delapor4 le jeudi 11 déc 2014 à 20:48

    On se croirait dans "1984", sauf que, surprise, le monde a tourné sur son axe, et l'Empire du mal ne s'appelle pas URSS ou Allemagne mais USA.

  • jpc50 le jeudi 11 déc 2014 à 18:25

    Pincez-moi, je cauchemarde !

  • birmon le jeudi 11 déc 2014 à 18:22

    J'aime bien les russes mais dans ce domaine il feraient mieux de se taire.