La Russie baisse les prix du blé

le
0

Commodesk - United Grain, le bras armé du gouvernement russe pour les achats de céréales, a sorti 55.500 tonnes de blé des stocks d'intervention en février, pour les mettre sur le marché, et peser à la baisse sur les prix au consommateur. Les grains ont été acquis auprès de 75 organisations agricoles dans tout le pays.

Quatre mille tonnes de seigle et 5.200 tonnes d'orge, destiné à l'alimentation du bétail, sont aussi sorties des entrepôts des coopératives.

Le ministère de l'Agriculture russe avait fait part mi-février de son intention de déstocker des céréales, afin d'alléger le coût de la vie des ménages en Russie, dans un contexte général de renchérissement des prix des denrées.

Le gouvernement a envisagé de supprimer la taxe de 5% à l'importation de blé d'Ukraine et du Kazakhstan, et décrété la réduction de moitié du coût du transport des céréales par train pour les trajets de plus de 1.100 km. La Russie a déjà importé 600.000 tonnes de grains cette année.

La Russie va modifier ses perspectives à l'exportation, en raison des quantités de blé disponibles, a déclaré le 28 février le ministre-adjoint Ilya Chestakov. La récolte 2012 était inférieure de 25 millions de tonnes à celle de l'année précédente, à 70,7 millions de tonnes de céréales, toutes variétés confondues.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant