La Russie accuse les USA de l'avoir forcée à agir en Ukraine

le
3

MOSCOU, 16 avril (Reuters) - Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a accusé jeudi les Etats-Unis et leurs alliés d'être responsables du conflit en Ukraine, affirmant que leur volonté de rapprocher Kiev du camp occidental était une menace pour Moscou, ce qui l'avait forcé à réagir. Le ministre, qui s'exprimait lors d'une conférence sur la sécurité, a accusé Washington de chercher à dominer le monde militairement et politiquement. Il a réaffirmé la ligne du Kremlin selon laquelle l'Occident orchestre en coulisse des "révolutions de couleur" (révolution orange en Ukraine en 2004, révolution des roses en 2003 en Géorgie, NDLR) pour évincer les dirigeants qui ne lui conviennent pas. "L'Ukraine est la plus grande tragédie dans la chaîne des révolutions de couleur. Les Etats-Unis et leurs alliés ont franchi toutes les lignes possibles dans leur volonté d'amener Kiev dans leur orbite. Cela ne pouvait manquer de déclencher notre réaction", a déclaré Sergueï Choïgou. En mars 2014, la Russie a annexé la Crimée, qui appartenait à l'Ukraine. Des troubles séparatistes se sont ensuite déclenchés dans certaines régions russophones de l'Est ukrainien. Ils continuent aujourd'hui malgré la signature de deux accords de paix. L'Occident accuse Moscou d'envoyer des éléments de son armée pour aider les rebelles ukrainiens. La Russie n'a cessé de démentir malgré les preuves de plus en plus nettes sur le terrain. Jeudi encore, le ministre russe de la Défense a mis le conflit dans l'Est ukrainien sur le compte de la volonté du gouvernement de Kiev de se rapprocher de l'Occident "Combien d'autres victimes seront nécessaires pour forcer les Ukrainiens vivant dans l'Est à se sentir 'Européens'?", a-t-dit Sergueï Choigou. Il a repoussé les critiques de ceux qui accusent la Russie de vouloir redessiner les frontières européennes par la force, estimant que l'Occident n'avait pas "le droit moral" d'accuser son pays compte tenu des interventions sur plusieurs théâtres de conflit, en Irak notamment. (Gabriela Baczynska; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le lundi 20 avr 2015 à 10:59

    "L'Occident accuse Moscou d'envoyer des éléments de son armée pour aider les rebelles ukrainiens ". Ce qui est amusant c'est que le général Gomart directeur du renseignement militaire français dit le contraire et fait clairement comprendre que l'OTAN dit n'importe quoi ...ou plutôt dit ce que les USA veulent faire croire . ( déclaration à l'assemblée nationale du 25 mars 2015 ) évidemment Reuters ne se pose pas cette question .

  • delapor4 le jeudi 16 avr 2015 à 16:15

    Merci M. Poutine de ne pas succomber à l'hystérie guerrière des démons qui nous gouvernent en Occident !

  • LeRaleur le jeudi 16 avr 2015 à 14:22

    La Russie a entièrement raison.