La Russie a massé 20.000 soldats près de l'Ukraine-Otan

le
0

(Actualisé avec détails, citations, contexte) BRUXELLES, 6 août (Reuters) - La Russie a massé environ 20.000 soldats près de la frontière avec l'Ukraine et pourrait prétexter une mission humanitaire ou de maintien de la paix pour envahir l'est de ce pays, déclare l'Otan mercredi dans un communiqué. L'Alliance atlantique, qui rappelle que le conflit qui se déroule dans l'est de l'Ukraine est alimenté par Moscou, estime que cette concentration de forces constitue une "situation dangereuse". "Nous n'allons pas deviner ce que la Russie a en tête mais nous pouvons observer ce que la Russie fait sur le terrain, et c'est une source de grande inquiétude. La Russie a massé environ 20.000 soldats prêts au combat à la frontière orientale de l'Ukraine", écrit Oana Lungescu, porte-parole de l'Otan, dans un communiqué. "Ce renforcement militaire russe aggrave encore la situation et sape les efforts destinés à parvenir à une solution diplomatique à la crise. C'est une situation dangereuse", ajoute-t-elle. L'Otan revient également sur la demande formulée par la Russie d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu sur la situation humanitaire en Ukraine. Pour les alliés, le Kremlin se sert du "prétexte d'une mission humanitaire ou de maintien de la paix comme d'une excuse pour envoyer des troupes dans l'est de l'Ukraine". Le Premier ministre polonais Donald Tusk s'est lui aussi inquiété de cette nouvelle concentration de militaires russes à la frontière orientale de l'Ukraine. "Nous avons des raisons de soupçonner - nous avons reçu des informations en ce sens ces dernières heures - que le risque d'une intervention directe (de l'armée russe en Ukraine) est assurément plus élevé qu'il ne l'était il y a plusieurs jours", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse. L'Otan rappelle que la Russie avait massé près de 40.000 hommes dans les régions frontalières de l'Ukraine avant de procéder à un rapatriement de ces unités dans leurs casernes en juin. Seuls un millier de soldats étaient demeurés sur place. Un officier allié, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, a précisé que le nombre de militaires russes mobilisés dans cette région s'est sensiblement accru depuis le début du mois. Environ 20.000 d'entre eux seraient présents ainsi que des chars, des unités d'infanterie et d'artillerie, des systèmes de défense aérienne mais aussi des forces spéciales, des troupes logistiques et des avions. Européens et Américains ont adopté de nouvelles sanctions économiques contre la Russie et les tensions se sont exacerbées depuis qu'un appareil de la compagnie Malaysia Airlines s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine le 17 juillet. Les Occidentaux estiment que l'avion a été abattu par un missile fourni par la Russie. (Barbara Lewis et Tom Koerkemeier; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant