La Russie a fourni 100.000 tonnes de blé à la Syrie

le
1

(Actualisé avec précisions, confirmations) ABOU DHABI/HAMBOURG, 3 novembre (Reuters) - La Russie a fourni 100.000 tonnes de blé à la Syrie, a déclaré mardi le ministre russe de l'Agriculture Alexandre Tkatchev, confirmant une précédente information de Reuters faisant état d'un don de cette quantité. "Je confirme que la Russie a envoyé à la Syrie 100.000 tonnes de blé", a déclaré le ministre à l'agence de presse RIA. En cette cinquième année de guerre civile, les agriculteurs syriens ont vendu moins de blé à l'Etat que l'an dernier. Les importations qui doivent compenser cette baisse sont rendues compliquées par les sanctions internationales. Le blé et les denrées alimentaires en général n'entrent certes pas dans le cadre des sanctions occidentales imposées à la Syrie en raison de sa répression de l'opposition, mais selon les traders, le financement des achats de céréales est difficile en raison des sanctions bancaires. "La farine a été donnée dans cadre de l'aide humanitaire au peuple syrien", a-t-on déclaré de source gouvernementale. La farine est déjà arrivée en Syrie, a déclaré une autre personne au fait du dossier. "Le gouvernement syrien l'a reçue". Selon un trader sur les marchés, l'opération a été conclue au mois d'août. Selon lui, il s'agit en fait de 120.000 tonnes. "Si c'est vrai, cela expliquerait pourquoi les achats de blé par la Syrie ont été si faibles ces derniers mois malgré une apparente nécessité d'importations", commente-t-il. L'établissement public syrien des céréales a acquis 200.000 tonnes de blé lors d'un appel d'offres d'une compagnie syrienne le 27 octobre. Il avait annulé une opération dans le courant de l'année pour 150.000 tonnes. En juillet, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) estimait que l'Etat syrien tenterait d'acheter 600.000 tonnes de farine à l'international cette année, tandis que des importateurs privés achemineraient 200.000 tonnes. Plus de quatre années de guerre civile en Syrie ont fait 250.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés. (Maha El Dahan et Michael Hogan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • smaldini le mardi 3 nov 2015 à 12:37

    Et autant de bombes....