La Ruhr, terre de derbys

le
0

Schalke 04 / Borussia Dortmund. Depuis toujours, cette rencontre qui oppose les deux géants de la Ruhr déchaîne les passions, à tel point qu'on en oublierait presque que la région possède de nombreux clubs importants et donc des rivalités à tous les étages. Car ici, là ou bat le cœur du football allemand, pas question de délaisser le club de sa ville pour supporter un des deux mastodontes.

Ce n'est qu'un match amical de pré-saison et pourtant les supporters du VfL Bochum donnent de la voix. Quelques insultes commencent même à fuser du côté des ultras en direction de l'adversaire. Et pour cause, en ce samedi 18 juillet 2015, c'est le Borussia Dortmund qui est en visite. Le BVB, c'est le club de la ville voisine et qui vient vous rappeler de temps à autre qu'il a mieux réussi que vous. Surtout ces dernières saisons. Alors que Dortmund squatte depuis six ans le haut du classement de la Bundesliga, Bochum est empêtré dans le ventre mou de la 2ème division. De derby entre ces deux équipes, il n'y en a donc plus. On pourrait dès lors supposer que les supporters de Bochum (surtout les plus jeunes) s'enthousiasment pour les résultats de Dortmund, voire de Schalke, les deux monstres de la Ruhr. Et bien non. Car ici, dans une région où chaque grande ville a un club qui est passé par l'élite, pas question de supporter par défaut le club voisin, même lorsque celui mène mieux sa barque. On naît à Bochum, on supporte Bochum. Rares sont ceux qui osent déroger à cette règle. C'est une question de fierté. Sa fierté, chaque ville de la Ruhr y tient. Car même si toutes les villes semblent se ressembler, elles ont toutes pour ceux y vivent leurs spécificités. A Essen, malgré les mauvais résultats (le Rot-Weiß est aujourd'hui en 4ème division), on continue à venir au stade et en masse. Le club possède la plus grosse affluence de toute la Regionalliga West avec 8208 spectateurs de moyenne. Il n'y a donc pas désamour en vue et encore moins de translation. On ne rend pas sa carte à Essen pour en prendre une à Schalke. Dans la Ruhr, on ne s'invente pas une vie qui n'est pas la sienne. Julia, fan du MSV Duisburg depuis toujours, insiste sur ce point : la fidélité envers et contre tout. " Ici, les gens sont vrais, authentiques. Ils supportent leur équipe jusqu'au bout des ongles, quels que soient les résultats. Il n'y qu'à voir, ici, à Duisburg : quand le MSV est descendu en 3ème division , les fans sont venus aider leur équipe. Ils ont acheté tout ce qu'il y avait dans les fan-shops pour ramener de l'argent au club. Ils ont organisé des collectes, des fêtes... Et puis depuis que le club a connu la 3ème division, il y a beaucoup plus de membres. Les gens sont encore plus attachés à leur MSV ", assure-t-elle. Supporter malgré tout sa ville est un des fondements de la région. Que cela passe par le foot ou autre. L'idée est de ne jamais délaisser sa…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant