La Ruhr ne veut plus payer pour l'ex-RDA

le
0
Deux décennies après la réunification des deux Allemagnes, le pacte de solidarité est remis en question.

Au lendemain de la chute du mur de Berlin, le chancelier Helmut Kohl avait promis des «paysages florissants» aux citoyens d'Allemagne de l'Est. En échange de leur rattachement à la République fédérale, les cinq nouveaux Länder d'ex-RDA devaient bénéficier d'investissements massifs pour effacer les stigmates de cinquante ans de communisme. Deux décennies après la réunification, cet élan de solidarité n'est plus qu'un lointain souvenir: les villes surendettées de la Ruhr ne veulent plus payer pour des Länder d'ex-RDA.

Le deuxième volet du pacte de solidarité prévoit le paiement de 156 milliards d'euros entre 2005 et 2019, pour financer la reconstruction de l'Est. L'État fédéral, les Länder et les communes d'Allemagne de l'Ouest se partagent ce fardeau indépendamment de leur propre situation financière. Et, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (NRW), cela peut conduire à des situations dramatiques. Seules 8 communes sur 400 dans la Ruhr, frappée par la désindustr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant