La ruée vers l'or des sites d'informations en ligne

le
0
La ruée vers l'or des sites d'informations en ligne
La ruée vers l'or des sites d'informations en ligne

L'argent afflue à un rythme sans précédent dans les sites internet d'informations, les investisseurs anticipant une accélération du basculement des consommateurs vers des médias en ligne.Le groupe de médias américain NBC Universal (groupe Comcast) vient ainsi d'investir dans BuzzFeed et Vox Media (le propriétaire des sites The Verge ou Re/Code). Les deux sociétés ont encaissé 200 millions de dollars chacune et sont désormais évaluées à plus d'un milliard de dollars, comme leur concurrente Vice Media qui avait obtenu 500 millions de dollars l'an dernier de la chaîne A+E Networks et du fonds TCV. Ces investissements apparaissent comme des signes de confiance dans la capacité de ces nouveaux médias numériques à faire de l'audience, notamment parmi les jeunes générations qui boudent les médias traditionnels, et à générer des profits, jugent des analystes.Ken Doctor, de la société de recherche Outsell, relève ainsi que "ces sociétés ont en commun une captation importante d'une nouvelle partie du marché, à savoir les +Millennials+", les jeunes adultes de la génération internet, nés après 1980 et qui s'abonnent rarement à la presse écrite ou à la télévision câblée, préférant trouver la plupart de leurs contenus en ligne."Les marchands découvrent la génération des +Millennials+ au fur et à mesure qu'elle représente davantage de potentiel de profit", ajoute Ken Doctor, qui va jusqu'à parler de "course aux armements".Une part importante de l'argent injecté dans les sites d'information en ligne provient de médias traditionnels cherchant de nouveaux moyens de négocier le virage numérique: 21st Century Fox, la société de la famille Murdoch, fait par exemple partie des investisseurs de Vice Media, et Time Warner de ceux de Mashable."C'est autant une protection qu'autre chose", juge Ken Doctor, "c'est beaucoup d'argent mais pas des montants qui font sauter la banque".- 'Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant