La rue russe peine à s'organiser

le
0
Les querelles d'ego compliquent l'avenir d'un mouvement embryonnaire dont aucune revendication n'a été satisfaite.

Cinq jours après des manifestations historiques qui ont jeté plus de 80.000 personnes dans les rues de grandes villes russes, les opposants à Poutine sont aux abonnés absents. Ils se sont retrouvés dans la rédaction d'un magazine moscovite pour tenter d'organiser un mouvement embryonnaire et unir des figures politiques très disparates. Retransmise par Internet afin qu'elle ait une aura démocratique, la réunion s'est rapidement enlisée.

Le 10 décembre, les organisateurs de la manifestation de la place des Marécages avaient notamment exigé un recomptage des bulletins de vote, l'organisation de nouvelles élections et un accès équitable de tous les partis à la compétition électorale. Aucune de ces revendications n'a été satisfaite. Pire, la nouvelle Douma se réunira pour la première fois le 20 décembre, rendant caduques leurs deux premières exigences.

«Conversations de cuisine»

L'opposition à Vladimir Poutine est une nébuleuse qui mène «des conversations de c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant