La royale diplomatie de Hollande

le
0
La royale diplomatie de Hollande
La royale diplomatie de Hollande

Après « Yellow submarine » des Beatles pour la reine Elizabeth II, l'orchestre de la garde républicaine entonnera ce soir « Dancing Queen » et « Fernando » du groupe Abba en l'honneur de Carl XVI Gustaf et Silvia, son épouse. François Hollande, qui reçoit à l'Elysée le roi et la reine de Suède pour un dîner d'Etat, a le feeling avec les monarchies européennes. Depuis son élection en mai 2012, jamais les têtes couronnées n'ont été reçues avec autant d'assiduité et d'attention par la très monarchique... République française.

A mi-mandat, le président a reçu ou rendu visite aux principales maisons régnantes d'Europe, de Felipe VI d'Espagne à Willem-Alexander des Pays-Bas (voir infographie). Et il faut remonter à 1980 pour retrouver trace d'une visite d'Etat du roi de Suède dans l'Hexagone. Une royale diplomatie clairement assumée à l'Elysée où Stéphane Bern, confident des têtes couronnées, a désormais presque table ouverte. « Je n'ai jamais autant été invité à l'Elysée depuis que la gauche est arrivée au pouvoir », s'amuse le journaliste et animateur.

Soigner l'image de la France

Les souverains européens ont beau être privés de pouvoirs exécutifs dans leur pays, « ils sont aujourd'hui impliqués dans des enjeux globaux et le président en fait volontairement des partenaires », explique l'entourage élyséen. Ainsi, Hollande compte-t-il recruter Carl XVI Gustaf dans son combat contre le réchauffement climatique. Roi ou pas, « ça reste de la diplomatie d'Etat à Etat », reconnaît un conseiller de haut rang. Avec à la clé de possibles retombées commerciales. « On n'est pas là simplement pour faire venir les Suédoises à Paris-Plages », confirme en souriant un diplomate français. Carl XVI Gustaf arrive à Paris avec une délégation d'une vingtaine de patrons. « Il y a une place pour le business dans ce genre de visites, reconnaît Bern. Quand les rois ouvrent la porte, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant