La "route des Balkans" définitivement fermée, selon l'Autriche

le
0
    BERLIN, 10 mars (Reuters) - La "route des Balkans" empruntée 
par les migrants qui cherchent à gagner l'Europe occidentale, 
restera définitivement fermée, assure la ministre autrichienne 
de l'Intérieur, Johanna Mikl-Leitner, dans un entretien publié 
jeudi par Die Welt.  
    Macédoine, Slovénie, Croatie et Serbie ont fermé leurs 
frontières méridionales aux migrants en situation irrégulière, 
désormais bloqués en Grèce.       
    "Cette alliance de circonstance a jusqu'ici été la seule à 
même de préserver l'ordre et la stabilité en Europe", juge la 
ministre.  
    "Ma position est claire : la route des Balkans reste fermée 
et, cela, de façon permanente", poursuit-elle, parlant d'un 
"signal ferme" adressé aux migrants et aux réfugiés pour les 
dissuader d'entreprendre la traversée de la Méditerranée.  
    En raison de la fermeture des frontières, 34.000 personnes 
arrivées via les îles de la mer Egée sont bloquées en Grèce, 
selon Athènes.  
    Un projet d'accord entre l'UE et la Turquie présenté lundi 
prévoit qu'Ankara reprenne tous les migrants arrivés en Europe 
via son territoire en échange d'une aide financière accrue et 
d'une accélération des négociations d'adhésion à l'Union.  
    Pour chaque Syrien reconduit en Turquie depuis la Grèce, un 
autre Syrien de Turquie serait par ailleurs accueilli dans un 
Etat membre de l'UE. Le projet, qui doit être finalisé lors du 
Conseil européen des 17 et 18 mars, a suscité mercredi de vives 
critiques au Parlement européen, où certains groupes dénoncent 
un "ignoble marchandage".   
         
 
 (Tina Bellon, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant