La Roma tient l'Inter à distance

le
0
La Roma tient l'Inter à distance
La Roma tient l'Inter à distance

Grâce à la rage de dernière minute de Nainggolan, la Roma accroche le match nul face à l'Inter (1-1). Un partage des points qui profite donc largement à la Roma puisqu'elle garde l'Inter à distance au classement, à 5 points exactement.

AS Roma 1-1 Internazionale Milan

Buts : Perišić (52e) pour l'Inter // Nainggolan (83e) pour la Roma

C'était censé être la grosse affiche de cette 30e journée de Serie A, une rencontre au sommet, déterminante pour la course à l'Europe. Au lieu de ça, on a eu le droit à une guerre des tranchées. Et alors qu'on a longtemps cru que l'Inter allait renouer avec son classique 1-0, la Roma, ou plutôt Radja Nainggolan en toute fin de rencontre, a trouvé la ressource pour faire tomber l'immense Handanovič. De ce match nul, c'est donc la Roma qui sort gagnante puisqu'elle garde l'Inter à cinq points au classement. Ça sent bon pour l'Europe.

Echiquier


Une frappe de Perotti au-dessus de la transversale, une autre de Ljajić dans les bras de Szczesny, un centre tir de Perišić qui ne trouve personne, un but malicieux mais hors-jeu de Salah et un nouvel arrêt monstrueux d'Handanovič sur une reprise de volée d'El Shaarawy. C'est à peu près tout ce dont la première période a accouché de bon. Sinon, la mise en route entre le troisième et le cinquième de Serie A, avec pourtant deux équipes quasiment type, est longue et fastidieuse. Certes, El Shaarawy a des bonnes jambes, Digne couvre bien son couloir, Perotti touche du ballon, Éder multiplie les appels, Medel fait les bonnes fautes, Ljajic est inspiré, mais la plupart des actions sont avortées avant la fin, faute de concentration, de mouvement et d'adresse dans le dernier geste. Et au final, la stratégie et l'assise défensive prennent largement le pas sur l'envie et l'animation offensive. Une manière édulcorée de dire que la première période était plutôt chiante. Avec un léger avantage pour la Roma tout de même, qui s'est montrée plus volontaire et menaçante que l'Inter.

Handanovič > Szczęsny


Heureusement pour les entraîneurs, les spectateurs, les téléspectateurs, ceux qui vont devoir monter le résumé de ce match, la seconde période gagne en intensité. La preuve : El Shaarawy lâche sa première frappe à peine une minute après avoir regagné le terrain. La seule raison pour laquelle le score reste vierge désormais se nomme Samir Handanovič, toujours entre le…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant