La Roma s'est sabordée

le
0
La Roma s'est sabordée
La Roma s'est sabordée

Rapidement menée au score, la Roma a sombré mentalement en match de barrages retour de C1. Les expulsions successives de De Rossi (39e) et Emerson Palmieri (50e) ont mis rapidement fin aux espoirs de qualification des Giallorossi. Porto, bien en place et efficace en contre, a su exploiter les insuffisances romaines pour crucifier la Louve en contre. Les Dragons s'envolent logiquement vers la C1.

AS Roma 0-3 FC Porto

Buts : Felipe (8e), Layun (73e), Corona(75e) pour Porto

Une sale histoire. Une histoire de cartons rouges et de gestes violents. 39e minute. La Roma est menée 1-0 par le FC Porto mais est encore dans le coup. Moment choisi par Daniele De Rossi pour claquer une jolie semelle sur Maxi Pereira. L'arbitre n'hésite pas. Carton rouge. Peu après le début de la seconde mi-temps, Emerson Palmieri imite le Capitan Futuro en voyant lui aussi rouge après une autre semelle à risque sur Corona. Les hommes de Luciano Spalletti se retrouvent à neuf. C'est terminé. Porto calme et tactiquement en place, gère parfaitement sa fin de match et enfonce le clou par deux fois. Les Dragons retrouvent logiquement la Ligue des champions. La Louve, elle, n'a pas su maîtriser ses nerfs. Une fois de plus.

La Roma n'a rien appris


Lucianno Spalletti aligne un onze légèrement différent de celui qu'il avait mis en place au match aller. Daniele De Rossi, qui supplée à l'absence de Vermaelen, expulsé au match aller, est aligné en défense centrale au côté de Manolas tandis que la recrue en provenance du Torino Bruno Peres est chargée de sécuriser le côté droit. Devant, la Roma aligne une nouvelle fois son trio d'attaque Dzeko-Salah-Perotti, qui a fait exploser la défense de l'Udinese samedi dernier (4-0). Porto se présente lui aussi avec une équipe de départ semblable à celle qui avait été alignée il y a une semaine, à l'exception de Corona, titularisé sur le coté droit à la place de Lopez.

Si Nainggolan allume une première mèche aux 25 mètres d'une frappe bien détournée par Casillas, c'est bien Porto qui rentre le mieux dans le match. Les Dragons mettent le pied sur le ballon et Otavio envoie un coup-franc téléguidé sur la tête de Felipe, buteur contre son camp au match aller, qui bat Szczęsny d'un coup de tête précis (0-1, 8e). La Roma n'y est pas du tout et perd un nombre considérable de ballons au milieu de terrain. Seul Nainggolan semble vouloir sonner la révolte des siens. Le Ninja est omniprésent à la récupération comme pour amorcer les offensives romaines. A contrario, Porto défend avec intelligence, en ressortant proprement le ballon. Les Romains sortent tout de même progressivement…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant