La Roma plonge la Lazio dans le doute

le
0
La Roma plonge la Lazio dans le doute
La Roma plonge la Lazio dans le doute

Au terme d'un match longtemps décevant, la Roma remporte le derby de Rome et valide sa deuxième place de Serie A (2-1). Tout le contraire de la Lazio qui devra non seulement digérer cette défaite douloureuse et défendre sa troisième place à Naples, dans une semaine.


Lazio - AS Rome
(1-2)

F. Djordjevic (81') pour Lazio Rome , J. Iturbe (73'), Yanga-Mbiwa (85') pour AS Rome.


Avec un point d'écart au classement, ce derby de Rome ne pouvait qu'être électrique. Et si la panne d'électricité guette pendant un très long moment, c'est pour mieux feindre le feu d'artifice qui arrive en fin de match. Juan Iturbe n'a pourtant pas été le maitre artificier qu'on attendait cette saison, mais c'est bien lui qui a mis le feu au poudre ce lundi après-midi. En ouvrant le score à la 73ème minute, le jeune Argentin a effectivement enflammé une rencontre, longtemps gâchée par la multiplication de fautes. Les vingt dernières minutes ne seront que bonheur avec une intensité monstrueuse et trois buts au final.

Un raté de Klose et des coups


Comme annoncé par son entraineur Stefano Pioli, la Lazio ne veut pas se contenter d'un match nul qui assurerait sa qualification en Champions League. Dans un stadio Olimpico des grands jours, les Laziali prennent d'entrée à la gorge une Roma apathique. Même pas trois minutes, que Candreva sème facilement Torosidis pour venir tester, une première fois, un De Sanctis attentif. Dans la foulée, le latéral grec commet une grossière erreur de relance qui offre une bonne opportunité à l'ailier italien. Seulement si Candreva adresse un centre parfait pour la tête de Miroslav Klose, l'Allemand rate incroyablement le cadre. La Roma est en souffrance à l'image de Totti, poussé à la faute par Felipe Anderson. M.Rizzoli sanctionne logiquement le Capitano d'un carton jaune, le premier d'une longue série. Après un quart d'heure de domination laziale, la rencontre se tend en même temps que les fautes se multiplient. Malheureusement pour le spectacle puisqu'hormis les quelques bousculades entre les vingt-deux acteurs et les réclamations envers le corps arbitral, pas grand chose à se mettre sous la dent. Repositionné arrière gauche, Lulic peut d'ailleurs s'estimer heureux d'être encore sur le terrain. Car si c'est la Roma qui a commis le plus grand nombre de…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant