La Roma patauge toujours

le
0
La Roma patauge toujours
La Roma patauge toujours

La Louve n'a toujours pas trouvé la bonne formule et concède le nul contre un vaillante équipe de Feyenoord (1-1).


AS Rome - Feyenoord Rotterdam
(1-1)

Gervinho (22') pour AS Rome , Kazim-Richards (54') pour Feyenoord Rotterdam.


Un match d'Europa League quand on joue les premiers rôles en championnat mais que ce n'est pas la grande forme, ça peut être une opportunité géniale. On peut faire des tests, et si jamais ça marche, le onze se reconduit presque de lui-même le week-end pour surfer sur la dynamique et relancer la machine. Rudi Garcia l'espérait secrètement. Mais il faudra encore qu'il cherche la bonne formule dans son effectif pléthorique. La Roma a concédé un nouveau nul à domicile (1-1) contre un Feyenoord désormais favori pour se qualifier en huitièmes de finale. Pour les statistiques mais aussi pour ce qu'ils ont montré sur le terrain.
Gervinho toujours aussi show
Pour casser la mauvaise dynamique de son groupe, le coach français fait donc des choix : les trois Grecs et Mapou derrière, Verde titulaire devant et Skorupski dans les cages. Ce qui donne quand même De Sanctis, Astori, Keita, Florenzi, Ljajic et Doumbia sur le banc. Mais le début de match est plutôt à l'avantage de Feyenoord et sa flopée de joueurs prometteurs, les Terence Kongolo, Jordie Clasie ou encore Trindade de Vilhena. Sans complexe, les Romains décident de sauter le milieu de terrain au quart d'heure de jeu. En même temps, les ballons peuvent venir du ciel, Totti et Gervinho ne sont pas emmerdés avec leurs contrôles. Depuis qu'il a passé la fin de la CAN dos au jeu sur une chaise en plastique, l'Ivoirien est d'ailleurs en feu, au moins autant qu'à l'automne 2012 avec Arsenal. Il se ballade sur tout le front de l'attaque et cherche sans cesse à provoquer balle au pied. A la 22e, il fait la différence sur un centre de Torosidis, il est plus vif que le reste de la défense pour surgir et tromper le gardien en une touche. Les Hollandais tentent d'égaliser mais le Marocain El Ahmadi est très maladroit. En fait, seul Lex Himmers semble tirer son épingle du jeu, avec une belle tentative de loin.









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant