La Roma ne lâche plus la Juve, la Lazio piétine Cagliari

le
0
La Roma ne lâche plus la Juve, la Lazio piétine Cagliari
La Roma ne lâche plus la Juve, la Lazio piétine Cagliari

La Roma reste sur les talons de la Juve en s'imposant face à Sassuolo, tandis que la Vieille Dame a fait le boulot en dominant la Sampdoria. Festival de buts pour la Lazio face à Cagliari. L'Inter, de son côté, va vraiment finir par être contrainte d'ériger une statue à Icardi, encore auteur d'un doublé salvateur.

Delfino Pescara 1936 0-1 Atalanta Bergame

But : Caldara (60e) pour Bergame

L'Atalanta, qui a humilié l'Inter le week-end dernier, se rend avec la banane du coté de Pescara, dont le seul match remporté cette saison l'a été sur tapis vert face à Sassuolo. Si Bergame domine aux poings et tape meme la barre par Caldara, la première mi-temps n'est pas franchement funky. Reste que le Delfino est en souffrance et finit logiquement par craquer : à l'heure de jeu, Caldara, encore lui, délivre ainsi les siens. Pescara doit encore s'incliner et son entraîneur, Massimo Oddo, peut probablement commencer à se faire sacrément du souci. L'Atalanta, belle surprise de ce début de championnat, est sixième. A noter que le match a été interrompu quelques instants car une réplique du tremblement de terre a provoqué des instants de panique dans les gradins et sur la pelouse. Surréaliste.


US Sassuolo 1-3 AS Roma

Buts : P. Cannavaro (12e) pour Sassuolo // Džeko (57e, 76e sp), Nainggolan (78e) pour la Roma

La Louve, qui reste pourtant sur une victoire écrasante face à Palerme, se fait surprendre d'entrée. Politano s'amuse avec Emerson sur le coté droit et balance un caviar sur la tête de Paolo Cannavaro, trente-cinq ans, le crane toujours aussi scintillant, qui trompe Szczęsny dans un fauteuil. Si derrière, la défense de la Louve est souvent en vacances, les Romains ne rigolent pas devant. Surtout pas Mohamed Salah et Edin Džeko, qui commencent à se connaître par cœur comme un vieux couple. Le premier sert ainsi le second, qui conclut habilement du gauche dans la surface. Neuvième but pour le Bosnien qui, match après match, fait taire les critiques. Et comme Edin ne fait jamais les choses à moitié, le voilà qui s'en va inscrire son doublé sur penalty quelques minutes plus tard. Lancés, les Romains ne s'arrêtent plus et plantent un troisième pion par Nainggolan. La Louve a la dalle et ne lâche décidément plus les talons de la Juve, toujours à portée de tir, à deux petits points. Seul point noir de la soirée : la sortie…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant