La Roma dévore la Fio

le
0
La Roma dévore la Fio
La Roma dévore la Fio

Dans un match à fort enjeu, les Florentins n'auront pas fait illusion longtemps face à l'envie des Romains. Emmenée par un Salah en forme olympique, la Roma s'offre son septième succès consécutif en championnat (4-1) et largue la Fio dans la course à la troisième place.

Roma 4 - 1 Fiorentina

Buts : Ilicic (45e) pour la Fio // El Shaarawy (22e), Salah (25e, 58e), Perotti (38e) pour la Roma

Les gens raffinés sont généralement à l'abri du besoin. On imagine plus souvent un Florentin au Musée des Offices qu'en bleu de travail, et un Romain en terrasse dans Trastevere plus que les mains dans le cambouis. Mais à certains moments, la vie vous force à sortir les crocs, à être un mort de faim. Et quoi de mieux qu'un course effrénée à la troisième place pour faire jouer 22 footballeurs comme des dératés, obsédés par le Graal de la qualification européenne ? Et quand il s'agit de mordre, la Louve est forcément au rendez-vous, portée par un Mohamed Salah qui avait enfilé son smoking de gala pour ses retrouvailles avec la Fio. Trop motivés, trop efficaces, trop forts, les Romains ont asphyxié les Florentins en deux temps trois mouvements (4-1). La Viola rentre en Toscane la tête baissée, et en enlevant ses valises de la troisième marche du podium.

Les crocs de la Louve


Après avoir fait à leurs joueurs le speech de L'enfer du dimanche pour les motiver, Luciano Spalletti et Paulo Sousa ont écrit le même mot sur leur grand tableau blanc : " Engagement ", souligné trois fois en rouge. Mais les Florentins ajoutent à la débauche d'énergie une organisation et un sérieux qui leur permet de lancer la première alerte, un coup franc parfaitement déposé dans la boîte et une tête de Kalinic qui permet à Szczesny de sortir une des plus belles parades de sa saison. Pour l'honneur, malheureusement pour ses compiles Youtube, la faute à un hors jeu justement sifflé. Séance de rattrapage pour les Romains dix minutes plus tard, avec Mohamed Salah qui s'infiltre dans la surface comme un flic en civil dans une manif, avant que Roncaglia ne lui chipe le ballon de justesse. Alors comme l'empêche de tirer, Salah enfilera son costume de passeur, et c'est lui qui glisse parfaitement le ballon au revenant El Shaarawy qui tend la jambe au bon moment pour ouvrir le score.

1-0, puis 2-0 trois minutes plus tard avec l'hyperactif Momo Salah, chanceux que sa frappe trouve la jambe d'Astori qui dévie la balle dans le petit filet…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant