La Rochelle : Valls appelle au «volontarisme» et à la «constance»

le , mis à jour à 17:56
4
La Rochelle : Valls appelle au «volontarisme» et à la «constance»
La Rochelle : Valls appelle au «volontarisme» et à la «constance»

«Il y a un, pour la première fois comme Premier ministre, je concluais cette université dans cette ville où nous nous retrouvons toujours avec plaisir.» C'est par les sentiments que Manuel Valls a attaqué ce dimanche son discours de clôture du traditionnel rendez-vous des socialistes à La Rochelle (Charente-Maritime). L'an dernier en effet, malgré des coups d'éclats pendant le week-end, le chef du gouvernement avait réussi à séduire les militants et se faire généreusement applaudir. Cette fois encore, Manuel Valls, chemise largement trempée de sueur, a misé sur l'assurance que le gouvernement respectait les valeurs traditionnelles du Parti socialiste et recherchait la «constance» et «l'humanité» dans son action, contrairement à «l'opposition» prête à «adopter tous les points de vue» car «pressée de revenir au pouvoir».

«Viscéralement attaché au droit d'asile»

Très applaudi à la tribune, Manuel Valls a véritablement insisté sur la nécessité du «volontarisme» et de la «constance». En effet, «aimer la France, c'est croire en elle», a-t-il défendu. «Les hésitations ne mènent nulle part. A droite, certains, pressés de revenir au pouvoir, sont prêts à adopter tous les points de vue. (...) Nous, nous devons être forts, pour le pays.» Puis de cibler directement le président des Républicains : «Contrairement à Nicolas Sarkozy. L'opposition est incohérente. (...) La droite court après le Front national, perd ses repères. (...) Nous, parce que nous gouvernons, nous devons incarner la responsabilité, la stabilité.»

VIDEO. A La Rochelle, Valls tacle la droite qui «court derrière le FN»

Pour exemple, Manuel Valls a souhaité affirmer «toute la responsabilité» du gouvernement face à la problématique de l'afflux des migrants. En déplorant la découverte de «ces corps entassés, ces destins brisés» dans des camions clandestins qui s'échouent dans l'espace Schengen, le Premier ministre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le lundi 31 aout 2015 à 12:28

    La constance a dire des qu'on ne rite et ne pas écouter "le populi". Tiens je croyais que ce gouvernement était celui de tous les français et non que celui des socialistes.

  • frk987 le dimanche 30 aout 2015 à 17:16

    La constance dans la négation de la réalité, voilà le programme PS !!!!

  • M8252219 le dimanche 30 aout 2015 à 15:45

    Le volontarisme et la constance de refuser la réalité sont une ineptie intellectuelle et une faute morale. La réduction des dépenses de l'état était et est toujours la réforme impérative et urgente pour ne pas laisser la charge de la dette en augmentation constante à nos enfants.

  • CHANOMAR le dimanche 30 aout 2015 à 13:17

    une honte le discour anti Français de Valls inadmissible que des militants restes comme des moutons je ne suis plus socialiste une chose sur pas de cette façon de concevoir l avenir de la F rance