La Rochelle : le PS divisé donne espoir à l'UMP

le
0
La candidate de droite aux municipales vise une « union large » face à l'éclatement des socialistes à l'issue des primaires.

Bordeaux

«Je préférerais que l'on parle de La Rochelle pour d'autres choses que la guerre entre les socialistes! Ils sont en train de donner une très mauvaise image de notre ville.» Comme beaucoup de Rochelais, la candidate de la droite Dominique Morvant voudrait bien clore la page des primaires du PS. Ici, le ras-le-bol des querelles intestines frôle parfois l'éc½urement.

Le 1er décembre, c'est la jeune Anne-Laure Jaumouillié (34 ans) qui l'a emporté de peu (34 voix) face à Jean-François Fountaine. Dans la foulée, invoquant un scrutin «non loyal» et des «irrégularités», le perdant annonçait le maintien de sa candidature contre son adversaire. Cette dissidence a ravivé les plaies encore béantes de l'élection législative de 2012. Car le scénario est le même, seuls les personnages ont changé. Anne-Laure Jaumouilli...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant