La Rochelle continue de rêver aux phases finales

le
0

Au terme d'un match rugueux, La Rochelle s'impose face à Bordeaux-Bègles (22-15). Avec cette victoire, l'ASR peut toujours espérer se qualifier en phase finale. En revanche, l'UBB n'a plus de joker en vue de la qualification au top 6.

Le debrief

Ce derby de l’Atlantique laissait entrevoir un match rythmé par les intentions de jeu des deux équipes. Et c’est La Rochelle qui a planté la première banderille par l’intermédiaire de la botte de Zack Holmes. Sur leur première incursion, les Rochelais ont marqué trois points et ont fait preuve de réalisme. Pierre Bernard lui a répondu trois minutes plus tard. Le mano a mano a continué entre les deux buteurs avant que Levani Botia a cru marquer un essai, injustement refusé pour un en-avant inexistant. A la 25eme, La Rochelle a compté trois points d’avance (9-6). Mais les Maritimes ont enfin trouvé la faille dans la défense bordelaise et ce, après une touche, chose étonnante quand on connaît la force du contre girondin. Un maul s’est structuré et à l’arrière du ballon porté, Hikairo Forbes a pu aplatir. Les deux buteurs ont marqué chacun une pénalité. Au moment de rentrer aux vestiaires, les Bordelais ont pu regretter leur indiscipline avec notamment un carton jaune à la–eme pour Peter Saili. Ils ont également eu des problèmes en défense (sept plaquages manqués) au contraire des Rochelais, qui ont été impeccables dans ce secteur. Les hommes du duo Collazo-Garbajosa sont revens aux vestiaires avec l’avantage au score (19-9). Au retour des vestiaires, c’était au tour de l’ASR de faire preuve d’indiscipline. Alors que Zack Holmes a écopé d’un carton jaune pour avoir stoppé la course de Talebula de façon irrégulière, Pierre Bernard a réduit l’écart avec deux coups de pied. Mais les Bordelais ont fait des erreurs évitables par la suite. Outre un coup de pied manqué par l’ouvreur, Berend Botha a été expulsé temporairement pour une charge à l’épaule dans le dos d’un joueur sans ballon. Une faute bête à un moment crucial du match. La réussite a également fui les joueurs de Raphaël Ibanez. A la suite d’un renvoi aux 22 mètres rochelais, Louis-Benoît Madaule a sauté plus haut que tout le monde, la balle est arrivée dans les mains d’Adam Ashley-Cooper qui a filé à l’essai. Mais l’arbitre ne l’a pas accordé pour un en-avant limite du troisième ligne. Même en infériorité numérique, les Girondins ont mis beaucoup de pression sur les locaux en conservant la balle dans la moitié de terrain adverse. Mais les Maritimes ont bien répondu en défense mettant à la faute les visiteurs. Contrairement à leurs adversaires, ils ont parfaitement su se saisir de leurs occasions. Zack Holmes a permis à son équipe de caracoler en tête avec neuf points d’avance à dix minutes de la fin du match. Un retard que les Bordelais n’ont jamais réussi à combler. Solide en conquête, dans le combat et en défense, La Rochelle s’impose face à l’UBB (22-15). Cruel pour les Girondins qui n’obtiennent même pas le bonus défensif. Au vu de son calendrier compliqué, l’UBB n’a pas su saisir l’opportunité de remporter un match à sa portée. Les Jaune-et-Noir, qui n’ont perdu qu’une fois à domicile, peuvent continuer de rêver au Top 6.

Le joueur qui a crevé l’écran

BOTIA a encore pesé de tout son pied au centre du terrain que ce soit en attaque ou en défense. Le trois-quarts rochelais a même inscrit un essai, refusé pour un en-avant loin d’être évident. Le Fidjien a été précieux, grattant deux ballons au sol et distribuant de beaux tampons. Un match plein.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Je connais bien ce stade. Si nous n’arrivons pas être dedans d’entrée, les Rochelais prennent confiance et avancent avec de gros gabarits. C’est compliqué quand on subit tout le match. » (Loann Goujon - Bordeaux-Bègles au micro de Canal+ Sport)

La stat dont on se souviendra

4. Avec cette nouvelle défaite, l’Union Bordeaux-Bègles est sur une série de quatre matchs sans victoire en Top 14.

Les joueurs à la loupe

La Rochelle HOLMES s’est distingué dans le jeu au pied et face aux perches mais a reçu un carton jaune. ATONIO a encore montré toute sa puissance. Le pilier international a aussi été précieux dans le jeu courant. QOVU a fait parler son gabarit (1,95m) et ses 115 kg dans le combat et sur les ballons portés. Enfin, ALOFA a été dangereux par ses courses et ses coups de pieds à suivre. Bordeaux-Bègles SERIN a bien guidé le jeu de son équipe et a dynamisé quand il le fallait. BERNARD a été bon face aux perches mais plus discret dans le jeu. GOUJON, pour son retour à Marcel-Deflandre, n’a pas brillé à part une percée en début de seconde période. KEPU a été bon ballon en main. Enfin, MADAULE a été vaillant dans le combat.  

La feuille de match

TOP 14 (21EME JOURNEE) / LA ROCHELLE – BORDEAUX-BEGLES : 22-15

Stade Marcel-Deflandre (15 000 spectateurs environ) Temps sec - Pelouse correcte Arbitre : M. Gaüzère Essais : Forbes (28eme) pour La Rochelle Transformations : Holmes (28eme) pour La Rochelle Pénalités : Holmes (3eme, 14eme, 25eme, 38eme et 71eme) pour La Rochelle – Bernard (6eme, 17eme, 35eme, 43eme et 46eme) pour Bordeaux-Bègles Drops : Aucun Carton jaune : Holmes (46eme) pour La Rochelle – Saili (13eme) et Botha (57eme) pour Bordeaux-Bègles Cartons rouges : Aucun La Rochelle Murimurivalu ; Alofa, Aguillon, Hingano, Roudil ; (o) Holmes, (m) Januarie ; Gourdon, Amosa, Sazy ; Tanguy, Eaton; Atonio, Gau, Corbel. Entraîneurs : V.Collazo et X.Garbajosa Bordeaux-Bègles Domvo – Talebula, Ashley-Cooper, Rey, Connor – (o) Bernard, (m) Serin – Saili, Goujon, Madaule – Botha, Le Devedec – Kepu, Avei, Taofifénua. Entraîneur : R.Ibanez
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant