La rocambolesque cavale de Redoine Faïd

le
1
L'évasion du braqueur Redoine Faïd, le 13 avril dernier.
L'évasion du braqueur Redoine Faïd, le 13 avril dernier.

Dans son édition de vendredi, le quotidien Libération publie l'intégralité de l'enquête concernant l'évasion, le 13 avril dernier de la prison de Sequedin, du braqueur Redoine Faïd, racontant en détail la cavale durant laquelle l'homme a pris quatre surveillants en otage. Ce matin-là, le braqueur est "très très calme, pas comme d'habitude", note notamment un détenu cité par le quotidien. Qui revient ensuite sur six semaines de cavale en région parisienne, expliquant que, pour se reposer, Redoine Faïd aimait se rendre au cinéma, de préférence à la séance de 13 h 30.Piégé par un indicSelon Libération, qui cite "une source proche de l'enquête", c'est un "indic" qui a "plombé" Redoine Faïd, qui voulait rejoindre Israël. "Durant sa cavale, il a essayé d'acheter un faux passeport israélien. Lors de la tractation, à bord d'une voiture, le vendeur du faux passeport aurait laissé un portable ouvert sous le siège, ce qui a permis de les géolocaliser", rapporte cette source au quotidien.En images

Dans son journal télévisé de vendredi soir, M6 a diffusé des images fixes, en couleur, vraisemblablement extraites des bandes de vidéosurveillance de la prison tournées le jour de l'évasion du braqueur. On y voit un homme présenté comme étant Redoine Faïd, bonnet noir et combinaison grise. D'abord filmé un sac de linge sale à la main, l'homme dégaine ensuite une arme de poing. Les images qui suivent le montrent en train de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le vendredi 1 nov 2013 à 11:20

    fallait le suicider , pas de frais...