La RFA, elle aussi, dopait ses athlètes

le
0
La polémique éclabousse la classe politique à sept semaines des législatives.

Un dopage «systématique et organisé». Une étude de l'Université Humboldt (HU) détaille le mécanisme infernal dont l'Allemagne a longtemps voulu croire qu'il était l'apanage de sa partie communiste. Mais le régime de RDA n'était pas le seul à courir derrière la gloire.

En 1972, les Jeux olympiques doivent avoir lieu à Munich. Pas question de laisser les rivaux du bloc de l'Est rafler les récompenses en Allemagne de l'Ouest. Dans le rapport de 800 pages intitulé «Le Dopage en Allemagne de 1950 à nos jours», le sigle du BISp est régulièrement cité, pour «Institut Fédéral de la science du sport», créé en octobre 1970. Dialogue d'un fonctionnaire avec un ministre de l'époque: «De vous médecins, j'attends une seule chose: des médailles à Munich.» «Un an avant? Mais comment voulez-vous qu'on y ar­rive? aurait demandé le fonctionnaire, auquel le politique aurait sèchement rétorqué: «Ç...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant