La révolution numérique et le marché du logement

le
0

Afin de prendre la pleine mesure de l’impact de la révolution numérique dans le domaine du logement, le gouvernement a demandé en février 2016 à Bernard Vorms, en tant que personnalité qualifiée, avec le concours de France Stratégie, de rédiger un rapport sur les évolutions du secteur et de faire des propositions visant à aider les acteurs du logement à saisir ces nouvelles opportunités pour renforcer leur efficacité, pour affronter la concurrence internationale et pour améliorer l’action publique en matière de logement.

Au-delà des transformations dans l’activité traditionnelle des professionnels, l’étude met en évidence les nouveaux usages du logement permis par les outils numériques et par le développement de l’économie collaborative. Elle montre qu’à la différence d’autres activités, les professionnels de l’immobilier n’ont pas été marginalisés par la révolution numérique.

La part des ventes réalisées par l’intermédiaire d’agents immobiliers n’a pas diminué. Leur rôle dans les transactions locatives de courte durée semble néanmoins avoir été touché avec le développement des plateformes de l’économie collaborative.

Voici les 11 propositions du rapport de Bernard Vorms :

1. Lever l’insécurité juridique liée à la dématérialisation des documents et des correspondances.

2. Permettre aux syndics de diversifier leurs offres pour

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant