La révolution du pancréas artificiel

le
0
Un dispositif mobile vient d'être testé avec succès au CHU de Montpellier.

Passer une soirée au restaurant et une nuit à l'hôtel sans se préoccuper de son taux de sucre. Rien d'exceptionnel pour tout un chacun, mais une formidable liberté pour un patient diabétique dépendant de ses doses d'insuline. L'homme de 54 ans qui vient de vivre l'expérience est le premier patient d'un essai de pancréas artificiel auto­nome mené au Centre d'investigation clinique du CHU de Montpellier, en partenariat avec des universités américaines et italiennes. «Pour la première fois, on a pu laisser sortir de l'hôpital un patient avec un système de pancréas artificiel portable sans qu'il soit besoin de le relier à un ordinateur», explique le Pr Éric Renard, chef du département d'endocrinologie, de diabétologie, de nutrition au CHU de Montpellier, qui coordonne l'étude en France.

Pour l'instant, les patients diabétiques de type 1 - au moins 160.000 en France - doivent contrôler plusieurs fois par jour leur taux de sucre dans le sang (glycémie) en se piq...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant