La «révolte des tentes» séduit l'extrême droite

le
0
Les colons israéliens aussi ont rejoint le mouvement, alors que des tensions commencent à apparaître parmi les contestataires. Une nouvelle manifestation doit se tenir samedi soir à Tel-Aviv.

Alors que l'atmosphère était, vendredi, à la mobilisation générale sur le front social en Israël, samedi soir, après le sacro-saint repos du shabbat, l'heure de vérité devrait sonner pour la «révolte des tentes», déclenchée depuis la mi-juillet pour dénoncer la hausse vertigineuse des prix des logements. Le test aura lieu à Tel-Aviv, où doit se dérouler la «mère de toutes les manifestations» à partir du camp de tentes dressées, dès le début du mouvement, au beau milieu du boulevard Rothschild en signe de protestation. Sur place, le climat reste bon enfant. Les campeurs continuent à vivre au rythme des concerts improvisés, des allées et venues de multiples sympathisants venus de tout le pays, souvent en famille, pour exprimer leur solidarité.

Mais vendredi une certaine tension était perceptible. Les multiples débats, dans lesquels chacun a tendance à vouloir refaire le monde, ont pris un caractère plus «sérieux» et «réaliste». Surgis de la base, l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant