La réunion du G20 des 9-10 février axée sur l'Europe, dit Ottawa

le
0

OTTAWA, 4 février (Reuters) - Les difficultés économiques de l'Europe seront au coeur des discussions des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du Groupe des 20 (G20) lors de leur réunion des 9 et 10 février à Istanbul, a déclaré mercredi le ministre canadien des Finances. "L'attention se porte, bien sûr, sur l'Europe où la croissance stagne et où pointe une période de déflation. La banque centrale a lancé un programme massif d'assouplissement quantitatif (...) et on espère bien que cela contribuera à une solution", a dit Joe Oliver à la presse. "On va parler de politique monétaire, de politique budgétaire et de changements structurels pour tenter de régler ce problème, et on évoquera aussi les autres inquiétudes géopolitiques qui ont des implications financières et économiques." Une action commune semble toutefois difficile à envisager compte tenu de l'écart entre la relative bonne santé de l'économie américaine et la stagnation de la zone euro. Dans ce contexte, le G20 s'attachera cette année à mettre en oeuvre les 950 plans d'action individuels sur lesquels ses membres se sont entendus l'an dernier avec pour objectif d'accroître de 2% le produit intérieur brut mondial, a dit Joe Oliver. Devant des élus du Congrès, le secrétaire au Trésor américain Jack Lew a redit mardi que "le reste du monde ne peut pas dépendre des Etats-Unis et attendre d'eux qu'ils soient le seul moteur de la croissance mondiale." (Randall Palmer à Ottawa avec Jason Lange à Washington, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant