La résistance basque triomphe du Barça

le
0
La résistance basque triomphe du Barça
La résistance basque triomphe du Barça

Le Barça y a cru l'espace de dix minutes. Le temps pour Messi d'inscrire un but et pour Piqué de se prendre un rouge. Mais finalement, l'Athletic Bilbao résiste, répond et soulève la deuxième Supercoupe d'Espagne de son histoire.

FC Barcelone 1-1 Athletic Bilbao
Buts : Messi (43e) pour le Barça // Aduriz (74e) pour Bilbao

Le miracle n'a pas eu lieu. Dans un Camp Nou plein à craquer, avec une équipe presque type, les Barcelonais ont tout fait comme d'habitude. Ils ont eu la possession, ils se sont procurés des occasions, ils ont touché la barre, mais ils n'ont jamais réussi à renverser l'Athletic Bilbao. Au tableau d'affichage, 1–1, ils sont même loin de la remuntada annoncée. La faute à trop d'imprécisions offensives, à la bêtise de Piqué mais aussi et surtout à onze basques déterminés, solidaires et confiants après leur victoire à l'aller. L'Athletic Bilbao mérite amplement sa Supercoupe d'Espagne tout en réalisme et en bravoure. Le Barça ne le contredira pas. Et puis un quintuplé, c'est déjà suffisant, non ? C'est bien aussi d'en laisser aux autres

La muraille basque tient presque bon


Boum ! On joue la cinquième minute et déjà la barre transversale basque tremble. Piqué, bien servi en retrait, donne le premier avertissement du soir. Le Barça doit marquer, vite, et lance donc le siège sans attendre. Durant les 43 premières minutes, la muraille rouge et blanche flanche parfois mais ne rompt jamais. Suarez demande une dizaine de ballon dans le dos des défenseurs En vain. Pedro fait de même sur le côté gauche En vain aussi. Les infiltrations d'Iniesta se transforment toutes en corner. Bref, les combinaisons catalanes sont trop hésitantes, téléphonées et n'aboutissent pas. Et forcément, dans ces conditions-là, face à onze joueurs survoltés et repliés, c'est difficile de marquer. Pire, Eraso est à deux doigts de briser prématurément les espoirs blaugrana à la 38e mais il préfère se la jouer perso, tirer à côté et entretenir le suspens. Et puis finalement, Messi arrive à entamer le système de fortification adverse juste avant la mi-temps. Un centre de Rakitić, une remise de la poitrine de Suarez et une mine de la Pulga va donner l'élan nécessaire aux Catalans pour y croire en deuxième mi-temps. 1 – 0. Mais Bilbao n'est pas du genre à laisser tomber non plus. La preuve : Iraizoz, le gardien basque ne veut pas rendre le ballon aux catalans après le but. C'est limite, mais c'est l'image qui caractérise le mieux l'état d'esprit des joueurs de Bilbao ce soir.

La bêtise de Piqué


Et donc, au retour des vestiaires, le Barça doit…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant