La résidence principale est l'une des dernières niches fiscales, profitez-en !

le
12
La résidence principale est un placement à part entière comme le Livret A, l'assurance vie ou le PEA. On l'oublie trop souvent. (© Fotolia)
La résidence principale est un placement à part entière comme le Livret A, l'assurance vie ou le PEA. On l'oublie trop souvent. (© Fotolia)

La résidence principale est un placement à part entière comme le Livret A, l’assurance vie ou le PEA. On l’oublie trop souvent. Le Revenu reste favorable à l’acquisition de son logement pour au moins quatre raisons :

1) être propriétaire sécurise votre avenir et celui de votre famille. Des locataires qui sont expulsés en fin de bail parce que le propriétaire veut récupérer son bien pour un de ses enfants, cela arrive tous les jours.

2) être propriétaire de son toit desserre la contrainte budgétaire une fois à la retraite. Le jour où à 62 ou 65 ans, vos revenus seront divisés par deux vous serez content de ne pas devoir payer un loyer.

3) être propriétaire, c’est le plaisir de pouvoir rénover son logement, dans le respect des règles d’urbanisme. Pas besoin de demander l’autorisation du propriétaire pour abattre une cloison ou repeindre en rose fuchsia la chambre de la petite dernière.

4) enfin, sur le plan fiscal, la résidence principale profite de nombreux avantages :   

- En cas de travaux d’économie d’énergie, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 30% sur les matériaux d’isolation, les doubles vitrages, les appareils de régulation de chauffage et bien d’autres équipements. Pour un couple sans enfants, la réduction d’impôt peut atteindre 4.800 euros !

- En matière d’ISF, la résidence

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • launor le vendredi 23 oct 2015 à 20:45

    Les illuminés au pouvoir ne se gêneraient pas pour appliquer l'imposition du loyer fictif si être propriétaire occupant était rentable pour l'occupant . En tout cas c'est rentable pour les collectivités locales (droits de mutation et taxes diverses) pour les notaires pour les artisans , pour les créanciers (banques principalement) qui pourront toujours saisir le "bien".

  • MAXDEG le vendredi 23 oct 2015 à 20:12

    L' étape d'après c'est la niche tout court !!!

  • launor le vendredi 23 oct 2015 à 20:05

    A Paris un logemet qui s'achète 1million d'euros se loue 2700 . Comte tenu des frais que n'a pas le locataire, celui ci est gagnant. De plus si vous ne prenez pas de risque financier sur votre résidence principale en restant locataire, vous pouvez prendre plus de risque sur vos placements . L'immobilier est exposé à la baisse de l'euro ce qi n'est pas le cas de l'or des devises et des actions internationales.

  • JOKEN le jeudi 22 oct 2015 à 12:01

    Achat d'une maison en 1997 en banlieue résidentielle, aujourd'hui son prix a été multiplié par 4 ... et c'est pas fini.

  • M1945416 le lundi 19 oct 2015 à 13:53

    et ben dites donc, faire passer un bien que vous acheter , pour une niche fiscale , on tombe bien bas …

  • M9244933 le dimanche 18 oct 2015 à 11:15

    D'accord avec les points 2 et 3. En espérant que des illuminés au pouvoir, toujours assoiffés de nouveaux impôts, ne mettent pas en pratique leur idée d'appliquer un loyer fictif aux propriétaires. Ils ont déjà tué le marché des résidences secondaires, aller un peu plus loin dans l'irresponsabilité ne les gênerait pas.

  • gustav10 le dimanche 18 oct 2015 à 10:21

    Que des déçus ! La résidence principale doit se gérer comme tout bien important, avec une stratégie à court, moyen et long terme. Je l'ai fait et je ne suis pas perdant. Maintenant à la retraite, je pars dans un coin tranquille, avec les moyens de le faire et avec un solde positif (malgré travaux) me permettant de continuer à vivre bien.

  • papysoft le dimanche 18 oct 2015 à 10:13

    La résidence pricipale est au début un reve pour beaucoup de Français , mais c'est aussi avec le temps un piege qui se referme sur vous et vos économies englouties , dans le prix d'achat , les remboursements d'emprunts ,les impots et taxes éxistantes et à venir au gré des besoins des dirigeants , sans pouvoir y échapper , sans compter la perte de valeur du bien si la population du quartier évolue allant jusqu'à ne plus pouvoir vendre et récuperer ses économies pour aller ailleurs !!!!!

  • c.debarg le dimanche 18 oct 2015 à 10:12

    avant tout il faut la payer , avec de gros sacrifices , pas de vacances pour certain , alors que l'on offre ce plaisir aux jeunes de banlieues défavorisés qui eux (les parents)n'ont pas de soucis a payer un loyer , car l'etat leur en fait cadeau , impots fonciers , locaux, entretien , a la succession , c'est l'etat qui empoche

  • cachagui le dimanche 18 oct 2015 à 08:47

    Encore faudrait-il qu"elle soit à un prix raisonnable......!