La reproduction des dauphins et des orques en captivité est désormais interdite

le
0
La reproduction des dauphins et des orques en captivité est désormais interdite
La reproduction des dauphins et des orques en captivité est désormais interdite

Les spectacles mettant en scène des orques et des dauphins sont-ils condamnés à disparaître ? Les professionnels du monde des parcs animaliers aquatiques le craignent en raison de la parution d'un décret interministériel paru ce samedi au Journal Officiel.

 

«La reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite. Ainsi, seuls les orques et les dauphins actuellement régulièrement détenus peuvent continuer à l'être, sans ouvrir à de nouvelles naissances», dit le texte. Cela signifie que les animaux qui peuplent le Parc Astérix, dans l'Oise, les bassins Moorea Dolphin Center (Polynésie française), Planète sauvage (Loire-Atlantique) ou encore le Marineland d'Antibes (Alpes-Maritimes), ne pourront être remplacés par leur descendance ou des animaux fournis par d'autres parcs.

 

 

Lutte contre la maltraitance sur les animaux. Interdiction des pratiques traumatisantes sur les dauphins en captivité null #bienetre animal pic.twitter.com/J8jlScYbHn

-- Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 6 mai 2017

 

C'est une surprise pour les observateurs, car la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, avait laissé entendre que l'interdiction de reproduction toucherait les orques mais pas les dauphins, qui sont une composante majeure de l'activité des parcs.

 

LIRE AUSSI

> Les dauphins en captivité seront mieux traités

 

L'arrêté, fruit d'une longue préparation avec des associations de protection des animaux, change en profondeur les conditions de captivité des cétacés. Les parcs devront consentir des investissements pour agrandir les bassins de 150% d'ici trois ans et le chlore ne pourra plus être utilisé dans six mois. Par ailleurs, le contact direct entre les animaux et le public est interdit, ce qui met fin aux séances - très populaires - de nage avec les dauphins.

 

Les défenseurs des animaux crient victoire

 

Ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant