La reprise se confirme en Espagne, les difficultés demeurent

le
0
LA CROISSANCE ESPAGNOLE
LA CROISSANCE ESPAGNOLE

MADRID (Reuters) - L'économie espagnole a bénéficié fin 2013 d'un deuxième trimestre consécutif de croissance, montrent les chiffres officiels publiés jeudi, mais le gouvernement se garde de toute euphorie, rappelant les difficultés qui restent à résoudre, à commencer par le chômage.

Le PIB a progressé de 0,3% sur la période octobre-décembre par rapport au trimestre précédent, a annoncé l'Institut national de la statistique (INE). La croissance au troisième trimestre avait été de 0,1%.

Le chiffre du quatrième trimestre est conforme aux estimations des économistes et de la Banque d'Espagne.

En rythme annuel, l'économie espagnole s'est contractée de 0,1%, un chiffre nettement réduit par rapport à celui de 1,1% enregistré au trimestre précédent.

Les signes d'amélioration de la demande intérieure, dont la contraction s'est atténuée entre octobre et décembre, et la hausse des exportations ont soutenu l'activité globale au cours des derniers mois, explique l'INE.

L'Espagne a multiplié les allers-retours en récession depuis l'explosion de la bulle immobilière en 2008, qui a eu pour principale conséquence une envolée du chômage à son plus haut niveau historique.

Le nombre de demandeurs d'emploi a toutefois reculé fin 2013 par rapport à fin 2012, sa première baisse en rythme annuel en six ans.

"Ce sont des éléments positifs qui montrent, dans une certaine mesure, que la récession est derrière nous, mais nous avons encore beaucoup à faire. La route est semée d'embûches, dont la principale est un taux de chômage de 26%", a déclaré le ministre de l'Economie, Luis de Guindos, lors d'un entretien à une radio jeudi.

Lundi, il avait dit prévoir une croissance d'environ 1% en 2014, alors que la prévision officielle du gouvernement est de 0,7%.

Sur l'ensemble de 2013, l'économie espagnole s'est contractée de 1,2% en 2013, après une baisse de 1,6% du PIB en 2012, a précisé l'INE.

Les statistiques détaillées du PIB seront publiées le 27 février.

Paul Day; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux