« La reprise française est de plus en plus convaincante » (Véronique Riches-Flores)

le , mis à jour à 17:32
49

Les statistiques françaises donnent des signes de printemps économique prometteur, affirme Véronique Riches-Flores.
Les statistiques françaises donnent des signes de printemps économique prometteur, affirme Véronique Riches-Flores.

Laissant de côté sa vision généralement peu optimiste des indicateurs économiques en zone euro, l’économiste Véronique Riches-Flores s’enthousiasme au sujet de la croissance française, qui semble sérieusement accélérer cette année.

Véronique Riches-Flores n’avait pas habitué ses lecteurs à un tel enthousiasme au cours des derniers mois : « Les données de l’INSEE publiées offrent leur lot de bonnes nouvelles avec une révision à la hausse du PIB du premier trimestre », souligne-t-elle dans une note de conjoncture diffusée lundi 30 mai au soir. L’Insee a en effet révisé à la hausse la croissance française du premier trimestre 2016, à +0,6%.

Les ménages et les entreprises tirent la croissance : tout va bien !

L’économiste voit d’un très bon œil la « nette accélération des dépenses de services des ménages, ainsi qu’une vigoureuse remontée des dépenses réelles d’investissement des entreprises ». Cette « embellie de la conjoncture hexagonale » est jugée « convaincante ».

En particulier, « les dépenses réelles d’investissement des entreprises non financières auraient progressé de 2,8 % au premier trimestre, après une croissance de 1,9 % au quatrième trimestre 2015 » remarque-t-elle, des statistiques clairement de bon augure en ce qui concerne l’évolution de l’activité économique dans l’Hexagone.

Certes, l’Insee a enregistré le mois dernier « une contraction de 0,8 % des achats d’automobiles », mais pour Véronique Riches-Flores, « cette déception est toutefois compensée par la révision apportée à l’estimation initiale du mois de mars, revue à +1,1 % au lieu de 0,2 % ».

L’économiste ajoute : « C’est du détail des comptes trimestriels que nous parviennent les meilleures nouvelles avec, pour ce qui est des consommateurs, une progression de 0,8 % des dépenses réelles de services marchands, la plus forte depuis le dernier trimestre 2006 ».

Dans le même secteur, « Au cours de l’année écoulée, 176.000 emplois salariés ont été créés dans les services marchands, soit une augmentation de 1,5 % comparable au rythme de créations de postes des années 2010-2011 ».

La reprise ne fait plus de doutes

Le mouvement d’ensemble des indicateurs économiques suivis par l’Insee efface désormais les précédents doutes de l’économiste sur la puissance du redémarrage de l’activité en France.

« Les données jusqu’à présent disponibles avaient plutôt entretenu le doute sur la solidité de la reprise » affirme-t-elle, mais avec les données publiées en cette fin de mois de mai, les doutes ne se sont envolés. L’économiste estime que « Les statistiques publiées sont incontestablement bienvenues, notamment pour ce qui concerne les perspectives d’emploi ».

« Au total, la croissance française semble sur la bonne voie, offrant sans doute de quoi justifier une révision à la hausse des prévisions souvent très conservatrices du consensus (1,3 % en mai) tandis que l’acquis de croissance 2016 à la fin du premier trimestre est déjà de 1,1 % et que la confiance des ménages commence également à reprendre des couleurs », termine l’économiste.

La France pourrait donc enfin s’inscrire dans la tendance européenne en termes de reprise de l’emploi, après de nombreuses années d’augmentation du nombre de chômeurs.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • indyta il y a 6 mois

    La Pologne, qui destine 27% de ses exportations à l'Allemagne, est très dépendante de l'anémique zone euro. le malheur des uns fait le bonheur des otres,ou l inverse...

  • indyta il y a 6 mois

    ...s’enthousiasme au sujet de la croissance français..oui, comme le pouce de pouce de 20 euros en pouvoir d achat, quand c est 400 euros en allemagne;il y en a pour qui le bonheur se resume a peu de choses...

  • indyta il y a 6 mois

    8 % en Chine...

  • indyta il y a 6 mois

    ===L'OCDE vient juste de dire l’inverse, ils sont inquiets de la mollesse de la reprise. Il y a de quoi d'ailleurs. On est toujours dans la méthode Coué.... 5 % en Pologne!!merci l Europe..

  • indyta il y a 6 mois

    mlemonn4bah rien a jeter...rien a rajouter., dure verite aussi dure que de la diorite .

  • mlemonn4 il y a 6 mois

    Le problème, Mesdames, Messieurs les technocrates, cette amélioration n'est que dans vos chiffres mais les français, eux, sont toujours dans la désespérance et la galère! Car vos politiques ont mené le pays à la faillite morale, politique, économique et financière; voilà la réalité de 50 ans de dynastie technocratique qui a confisqué tous les pouvoirs et spolié le pays et les français qui vont devoir en plus, payer la facture gigantesque de votre impotence et incompétence générale !

  • M1945416 il y a 6 mois

    il doit y avoir un décalage , du aux situations, peut-être aux quartiers ???

  • M1945416 il y a 6 mois

    j'ai beau chercher ; autour de moi, non ça va pas mieux, et chez vous ???

  • jfvl il y a 6 mois

    Grèves et blocages compris ?

  • 445566ZM il y a 6 mois

    Malheureusement, l'image de véhicule de police, inflammé par des casseurs, a fait le tour du monde. Les touristes, reviendront-ils cet été à Paris ?